Aide aux agriculteurs : un examen confirme que l’approche fédérale avantagera les producteurs

Ottawa (Ontario), 28 avril 2003 – Une évaluation indépendante des programmes proposés de gestion des risques de l’entreprise a conclu qu’ils sont plus sensibles aux baisses de revenu, assurent une plus grande stabilité et permettent une meilleure planification à long terme que les programmes présentement offerts aux agriculteurs.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, a publié le sommaire du rapport.

L’examen, mené par IBM Consulting et le George Morris Centre, conclut que les nouveaux programmes :

  • assureront une plus grande stabilité du revenu que les programmes actuels;
  • seront davantage sensibles aux baisses de revenu;
  • permettront une meilleure répartition des fonds en fonction des besoins;
  • représenteront un bon pas vers une plus grande équité dans le traitement des producteurs à l’échelle du pays et dans l’ensemble des secteurs de production;
  • allégeront le fardeau administratif, pour les producteurs comme pour les gouvernements;
  • appuieront mieux la croissance et l’investissement (particulièrement dans le cas des producteurs débutants);
  • aideront les producteurs à prendre de meilleures décisions de planification à long terme et d’investissement.

M. Vanclief a dit que l’examen devrait rassurer les agriculteurs sur le fonctionnement des nouveaux programmes au titre du Cadre stratégique pour l’agriculture.

« L’évaluation a comparé les programmes existants aux nouvelles propositions visant un programme élargi de type CSRN et l’assurance-récolte en utilisant les données financières de fermes qui existent réellement, a déclaré le ministre Vanclief. Le rapport indique clairement de meilleurs résultats pour ces exploitations. Nous devons maintenant aller de l’avant avec nos partenaires pour veiller à ce que l’investissement historique stable à long terme de 5,2 milliards de dollars de fonds fédéraux dans le secteur de l’agriculture puisse être mis à profit pour l’ensemble des producteurs. »

Selon le ministre, les résultats permettront également aux gouvernements de donner aux organismes agricoles l’assurance que le nouveau régime de gestion des risques de l’entreprise représentera une amélioration par rapport aux programmes existants. On s’attend à ce que les gouvernements provinciaux signent les accords de mise en oeuvre dans un avenir prochain.

M. Vanclief a mentionné que le nouveau programme est conforme aux règles commerciales. « Les règles de l’Organisation mondiale du commerce imposent certains critères à respecter dans tout programme d’aide, et la conception des nouveaux programmes respecte ces critères », a-t-il déclaré.

Vous trouverez ci-joint le sommaire du rapport. AAC et la FCA ont reçu le rapport complet vendredi en fin de journée; il sera disponible en ligne sur le site Internet du ministère au : www.agr.gc.ca/canadaentete/

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires