Aide financière au Centre de recherche, de développement et de transfert technologique acéricole inc.

Saint-Norbert d’Arthabaska (Québec), 20 novembre 2006 – Le député d’Arthabaska, M. Claude Bachand, annonce, au nom du ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, M. Raymond Bachand, et duministre des Ressources naturelles et de la Faune, M. Pierre Corbeil, une aidefinancière de 600 000 $ au Centre de recherche, de développement et detransfert technologique acéricole inc. (Centre ACER).

De ce montant, une somme de 500 000 $ servira à l’acquisition d’équipement de laboratoire pour les installations actuelles. Cet équipement permettra notamment de mettre en valeur les saveurs et d’établir des standards de qualité et de conformité pour les produits de l’érable. Le reste de la somme, soit 100 000 $, servira à la réalisation d’un projet de recherche visant l’établissement de nouvelles normes d’entaillage assurant la conservation de la production acéricole.

«Le Centre ACER contribue au rayonnement de l’industrie acéricolequébécoise en travaillant à l’excellence et à la diversité des produits del’érable. L’aide accordée permettra la consolidation des 13 emplois actuelsdans un secteur porteur pour le développement de l’économie du Québec. », adéclaré le député d’Arthabaska, M. Claude Bachand.

Le ministre Raymond Bachand a indiqué que l’industrie acéricole génèreune activité structurante pour l’économie des régions du Québec. «Avec 80 % dela production mondiale de sirop d’érable, le Québec occupe le premier rang»,a-t-il indiqué. «Il est donc important, pour conserver notre leadership,d’investir dans ce secteur, de conquérir de nouveaux marchés et, surtout, desoutenir la recherche et l’innovation, qui constituent les moteurs de laperformance dans les économies qui s’appuient sur le savoir».

«La recherche occupe une place importante dans notre processus demodernisation de la gestion forestière. Le ministère des Ressources naturelleset de la Faune appuie différentes initiatives en ce sens. Il est important detoujours mettre nos connaissances à jour. En optimisant l’entaillage desarbres, nous assurerons la conservation de la production acéricole à longterme», a fait savoir le ministre Pierre Corbeil.

Cet organisme est le seul au Québec à se consacrer totalement à larecherche et au développement en acériculture. Par ses recherches, le CentreACER assure l’exploitation durable de la ressource acéricole et développe uneexpertise qui sert à toute l’industrie.

Cette aide financière s’ajoute aux 940 000 $ déjà accordés par legouvernement pour la construction de la station expérimentale en acéricultureà Saint-Norbert.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Centre de recherche, de développement et de transfert technologique en acériculture (ACER)
http://www.centreacer.qc.ca/

Ministère des Ressources Naturelles du Québec
http://www.mrn.gouv.qc.ca/

Ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation
http://www.mdeie.gouv.qc.ca/

Commentaires