Aide financière provinciale pour les exploitations touchées par le nématode doré

Québec (Québec), 8 décembre 2006 – Le ministre de l’Agriculture, desPêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable de la région duCentre-du-Québec et député de Richmond, M. Yvon Vallières, annonce un programme d’aide spécial de 500 000 $ destiné aux exploitations éprouvées par la présence du nématode doré dans la zone réglementée de la région de Saint-Amable. Sous forme de prêts sans intérêt, ce programme permettra auxentreprises admissibles de pallier une partie des pertes subies et derembourser des arrérages ou des dettes à court terme liées à des dépensesnouvelles d’exploitation. A l’occasion de son passage au congrès de l’Uniondes producteurs agricoles (UPA), le ministre a annoncé que les chèques avaientété envoyés aux producteurs visés le mercredi 6 décembre.

Depuis la découverte de la présence du nématode doré, en juillet 2006,les entreprises agricoles de la municipalité de Saint-Amable et de sesenvirons doivent composer avec une situation inhabituelle qui les empêche pourla plupart de commercialiser leurs produits. « Dans le contexte actuel, jedésirais offrir un peu d’aide à ces producteurs avant la mise en place, par legouvernement fédéral, d’un programme répondant de façon appropriée à lasituation qui a cours présentement », a mentionné le ministre Yvon Vallières.

En vertu de ce programme d’aide, les entreprises de la zone réglementéepourront profiter d’un prêt sans intérêt déterminé en fonction du nombred’hectares cultivés en 2006. Les entreprises cultivant la pomme de terrerecevront 400 dollars par hectare, tandis que les entreprises de produits deserre ou de pépinières obtiendront 800 dollars par hectare. Dans tous les cas,l’aide maximale est fixée à 50 000 $ par entreprise. On estime que ceprogramme permettra d’apporter un appui à près de 30 entreprises.

Rappelons que le nématode doré est un ravageur qui peut réduire lerendement des cultures de pommes de terre et d’autres cultures, comme lestomates et les aubergines, dans une proportion pouvant atteindre 80 %.

Afin de lutter contre la propagation du nématode doré et de lever lesrestrictions commerciales plus générales touchant initialement l’ensemble duQuébec, Agriculture et Agroalimentaire Canada a décrété un arrêté ministériel,le 12 octobre dernier, établissant la zone réglementée de la région deSaint-Amable. L’arrêté autorise l’Agence canadienne d’inspection des aliments(ACIA) à appliquer des restrictions sur le déplacement de matérielpotentiellement infesté à l’intérieur et à l’extérieur de la zone réglementée.

Les producteurs désireux d’avoir davantage d’information sur la mise enoeuvre et les critères d’admissibilité de ce programme peuvent communiqueravec la Direction régionale de la Montérégie, secteur Est, au 450 778-6530.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires