Aide pour la commercialisation de plantes ornementales

Vancouver (Colombie-Britannique), le 17 août 2000 – Le secteur de l’horticulture ornementale de la Colombie-Britannique espère que l’aide financière du gouvernement fédéral, annoncée aujourd’hui, l’aidera à stimuler les ventes des plantes uniques mises au point dans les jardins botaniques de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC).







« Le succès d’une industrie, quelle qu’elle soit, repose sur le développement et le maintien de nouveaux marchés, a déclaré M. McWhinney. Le gouvernement du Canada tient à aider le secteur horticole de la Colombie-Britannique à créer ces nouveaux marchés, autant sur la scène nationale qu’internationale. »


Le député de Vancouver Quadra, M. Ted McWhinney, et M. Harvey Sasaki, du ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Pêcheries de la Colombie-Britannique, étaient à l’Université pour présenter un chèque de 50 000 dollars à la BC Landscape and Nursery Association (BCLNA) et à la UBC au nom du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, et de M. Corky Evans, ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Pêcheries de la Colombie-Britannique.

Les organismes se serviront des fonds pour élaborer un plan d’affaires visant à améliorer la commercialisation de ces plantes uniques, cultivées exclusivement dans les jardins botaniques de la UBC. Une fois produites, les plantes sont vendues par d’autres pépinières en vertu d’un contrat de licence. Avec un bon plan de commercialisation et de saines pratiques de gestion, on estime que les profits de la vente pourraient tripler et atteindre tout près de 150 000 dollars par année immédiatement, et s’élever éventuellement jusqu’à 2,7 millions de dollars par année.

« Le succès d’une industrie, quelle qu’elle soit, repose sur le développement et le maintien de nouveaux marchés, a déclaré M. McWhinney. Le gouvernement du Canada tient à aider le secteur horticole de la Colombie-Britannique à créer ces nouveaux marchés, autant sur la scène nationale qu’internationale. »

« Je félicite les dirigeants de l’industrie des pépinières et de l’aménagement paysager de la Colombie-Britannique qui s’emploient à élaborer un plan d’affaires pour l’avenir, a ajouté M. Evans. Ce plan d’affaires est un pas important pour la BCLNA afin d’accroître la reconnaissance mondiale des produits exceptionnels d’horticulture paysagère de la province. »

Les 50 000 dollars accordés proviennent de l’enveloppe fédérale-provinciale de protection du revenu agricole et seront administrés par la BC Investment Agriculture Foundation. Cette fondation, organisme à but non lucratif dirigé par l’industrie, a pour mandat de stimuler la santé et la compétitivité du système agricole et alimentaire de la Colombie-Britannique.

« La BC Investment Agriculture Foundation est heureuse d’appuyer les activités stratégiques de la BC Landscape and Nursery Association, a déclaré le directeur et secrétaire de la BC Investment Agriculture Foundation, M. Ben Doerksen. Il est très important, pour les secteurs agricoles, d’identifier d’abord les débouchés commerciaux et d’élaborer ensuite des stratégies et des activités pour les exploiter. Les projets financés par notre fondation correspondent tout à fait à cette approche. »

L’aide annoncée aujourd’hui vient s’ajouter aux 25 000 dollars déjà versés par le gouvernement fédéral dans le cadre du Fonds canadien d’adaptation et de développement rural, distribués en avril 1999 aux deux organismes pour les aider à élaborer une stratégie de commercialisation visant à gérer les efforts de commercialisation des jardins botaniques.

Le ministère de l’Agriculture de la Colombie-Britannique, la Faculté des Sciences agricoles de la UBC, la HM Eddie Foundation et la BC Landscape and Nursery Association ont également contribué au financement de cette initiative de commercialisation.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires