Aide provinciale à l’entreprise Fruit d’Or inc.

Notre-Dame-de-Lourdes (Québec), 25 août 2008 – Le ministre del’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable dela région du Centre-du-Québec, M. Laurent Lessard, annonce, au nom du ministredu Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, et ministredu Tourisme, M. Raymond Bachand, une aide financière maximale de 720 000 $ àl’entreprise Fruit d’Or inc., de Notre-Dame-de-Lourdes.

Cette aide servira à acheter l’équipement permettant à Fruit d’Or d’accroître sa capacité de séchage de fruits déshydratés de plus de 20 % ainsi qu’à la mise en place d’une nouvelle ligne de production dédiée aux produits de spécialité. Le projet, dont le coût total est estimé à plus de 4,8 M$,générera 15 emplois.

«Grâce à cet investissement, l’entreprise poursuivra sa croissance etdéveloppera de nouveaux produits qui consolideront sa réputation dans ledomaine de la transformation des petits fruits, notamment des fruitsbiologiques. Fruit d’Or inc. a connu une progression fulgurante au cours desdernières années. Elle occupe un créneau qui connaît la faveur d’un grandnombre de consommateurs, en raison de la teneur élevée des petits fruits enantioxydants. De plus, les fruits biologiques s’inscrivent dans la tendanced’une alimentation qui prend en compte le respect de l’environnement», acommenté M. Lessard.

Créée en 1995 à Saint-Germain-de-Grantham, l’entreprise Fruit d’Or inc. aproduit des fruits séchés biologiques, en particulier des canneberges, sur unebase artisanale, jusqu’à la construction d’une nouvelle usine àNotre-Dame-de-Lourdes en 2000. Depuis, elle transforme à grande échelle unegamme élargie de produits de la canneberge, divisée en cinq groupes : lacanneberge séchée, la canneberge séchée aromatisée, les produits pour usageindustriel, la canneberge séchée non sucrée et les produits surgelés. Elleoffre également le bleuet séché et le jus de bleuet. Tous ces produits sontcertifiés conventionnels ou biologiques.

En 2006-2007, Fruit d’Or inc. a transformé plus de 22 millions de livresde canneberges et près d’un million de livres de bleuets. Environ 85 % de saproduction est destinée aux marchés étrangers. L’entreprise a adopté lesnormes HACCP et Kasher, et a obtenu les attestations de conformité qui lui ontouvert, entre autres, les portes du Japon et de la multinationale Kellogg.Elle est reconnue comme chef de file canadien de la transformation descanneberges et des bleuets, et comme le plus important transformateurnord-américain des produits de canneberges biologiques.

«Le gouvernement du Québec est fier d’appuyer l’entreprise Fruit d’Orinc. Le projet est prometteur et structurant pour la région duCentre-du-Québec. Environ 25 producteurs de canneberges et de bleuetsfournissent l’entreprise. Par ailleurs, le succès de Fruit d’Or contribue audéveloppement du secteur des petits fruits du Québec. S’il toucheparticulièrement la canneberge, il profite aussi à celui du bleuet etéventuellement celui d’autres petits fruits, comme le cassis», a conclu leministre Laurent Lessard.

L’aide financière provient du Programme de soutien aux projetséconomiques (PSPE), administré par le ministère du Développement économique,de l’Innovation et de l’Exportation. Ce programme a pour but d’appuyer desprojets d’investissement ainsi que des projets de développement de produitsréalisés par des entreprises du Québec dans une perspective d’accroissement dela productivité et de création d’emplois.

L’entreprise Fruit d’Or avait bénéficié en 2007 d’une aidegouvernementale de 800 000 $ en vertu du Programme d’appui stratégique àl’investissement (PASI) pour l’agrandissement de son usine, l’automatisationde la chaîne de fruits congelés et l’amélioration de la chaîne d’emballage.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Développement économique Canada
http://www.dec-ced.gc.ca/

Fruit D’Or
http://www.fruit-dor.ca

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires