Aide à trois entreprises agroalimentaires de l’Abitibi-Témiscamingue

La Sarre (Québec), 3 mai 2004 – Au nom de l’honorable Lucienne Robillard, ministre de l’Industrie et ministre responsable de Développement économique Canada, monsieur Gilbert Barrette, député de Témiscamingue à la Chambre des communes, a annoncé des contributions totalisant 171 012 dollars à trois entreprises ouvrant dans le secteur de l’agroalimentaire. Ces appuis visent l’amélioration de la productivité, la mise en marché de produits et la croissance d’entreprises.

« L’appui à des entreprises de transformation agroalimentaire permet d’encourager la diversification économique en Abitibi-Témiscamingue. Un effort soutenu doit être consenti afin de soutenir ce type d’entreprises manufacturières puisqu’elles sont génératrices d’emplois », a déclaré monsieur Barrette.

La Vache à Maillotte, de La Sarre, reçoit du soutien pour deux projets, soit une contribution remboursable de 98 005 dollars pour l’acquisition de nouveaux équipements pour sa production de fromages fins et 10 000 dollars non-remboursables pour le développement d’une stratégie de commercialisation. Quant à Portions Ray-Al, de Clerval, l’entreprise obtient une aide financière remboursable de 44 575 dollars afin d’acquérir des équipements neufs pour la fabrication de moules de portions individuelles de tartinades produites par La Fraisonnée. Enfin, La Bleuetière du Montreuil, de Nédélec, reçoit une contribution non-remboursable de 18 432 dollars afin d’étudier la faisabilité d’une usine de traitement et de congélation du bleuet. Ces trois initiatives totalisent des investissements atteignant 561 000 dollars et elles permettront de maintenir ou de créer 55 emplois.

« Le gouvernement du Canada considère comme prioritaire l’amélioration de la productivité, le développement de nouveaux produits et l’accession à de nouveaux marchés afin d’accroître la prospérité des collectivités. Il faut soutenir la détermination de ces hommes et femmes qui oeuvrent au développement de leur région », a indiqué la ministre Robillard.

L’agence Développement économique Canada a pour mandat de promouvoir le développement économique des régions du Québec. Principalement par le biais de programmes d’aide financière, elle suscite et appuie la réalisation de projets de développement économique. L’agence s’est fixé deux priorités, soit favoriser l’innovation et l’économie du savoir dans chacune des régions du Québec, et aider les collectivités aux prises avec des difficultés d’adaptation à la nouvelle économie. C’est ainsi que l’agence concourt à l’objectif du gouvernement du Canada de bâtir l’économie du XXIe siècle.

Les fonds pour cette initiative étaient prévus dans le budget fédéral de mars 2004.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Développement économique Canada
http://www.dec-ced.gc.ca/

Commentaires