Algues bleu-vert : le MAPAQ soutient la mobilisation des entreprises agricoles du Témiscouata

Rimouski (Québec), 30 septembre 2008 – La Direction régionale du Bas-Saint-Laurent du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) est fière d’annoncer des mesures concrètes, dont un appui financier à hauteur de 600 000 dollars sur une période de trois ans, afin de soutenir les efforts déployés pour prévenir la prolifération des algues bleu-vert et améliorer la qualité de l’eau en milieu agricole sur le territoire du bassin versant du lac Témiscouata et de ses tributaires, les rivières Touladi, Squatec et Madawaska. Ce sont quelque 100 entreprises agricoles qui sont susceptibles de réaliser des travaux correctifs à l’égard des cours d’eau.

Ces mesures s’inscrivent dans le Plan d’intervention gouvernemental sur les algues bleu-vert 2007-2017. Le volet agricole de ce plan comporte un accompagnement professionnel et une aide financière bonifiée au bénéfice des exploitations agricoles qui exercent des activités dans le territoire visé. Le Ministère et ses partenaires procéderont selon deux axes d’intervention : d’une part, par la gestion appropriée des fertilisants et des pesticides, l’adoption de pratiques culturales respectueuses de l’environnement et la maîtrise de l’érosion au champ et, d’autre part, en bordure des cours d’eau par la stabilisation des berges, l’aménagement de bandes riveraines, etc.

Le gouvernement du Québec s’est doté d’un plan d’action sur les algues bleu-vert qui a pour objet principal de réduire les rejets de phosphore et la prolifération des algues bleu-vert dans les cours d’eau du territoire québécois. En ce sens, le volet agricole du plan, qui s’échelonnera sur dix ans, doit permettre de déterminer, pour chaque région, des actions visant l’amélioration de la qualité de l’eau des bassins versants jugés prioritaires.

Une mobilisation remarquable

Les actions qui sont menées au regard du bassin versant du lac Témiscouata ont reçu l’adhésion enthousiaste de différents organismes locaux. Parmi les principaux partenaires engagés dans cette mise en ouvre, citons la municipalité régionale de comté de Témiscouata et les municipalités locales, le Club de gestion des sols du Témiscouata, les syndicats de base de Portage-des-Montagnes, d’Horton-des-Lacs et Transcontinental de la Fédération de l’Union des producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent, la Société d’aménagement de la rivière Madawaska et du lac Témiscouata, la Forêt modèle du Bas-Saint-Laurent et, bien sûr, les producteurs agricoles.

Les exploitations agricoles situées sur le territoire du bassin versant du lac Témiscouata pourront profiter d’un soutien financier lié au programme Prime-Vert du MAPAQ et pouvant couvrir jusqu’à 90 % des frais engagés pour la mise en application de mesures de lutte contre la pollution diffuse. Rappelons qu’en vertu du Cadre stratégique pour l’agriculture Agriculture et Agroalimentaire Canada poursuivra sa participation financière au programme Prime-Vert, notamment pour les volets ayant trait à la réduction de la pollution diffuse.

« La Direction régionale du Bas-Saint-Laurent est fière d’annoncer ces mesures d’appui au milieu agricole sur les lieux mêmes de la Ferme Gérald Marquis inc., une entreprise qui est engagée d’une façon remarquable dans la protection de l’environnement. La concertation et l’engagement des acteurs des milieux agricole et environnemental promettent des résultats positifs dans ce secteur du Bas-Saint-Laurent », a déclaré M. Luc Vézina, directeur régional du MAPAQ.

On peut consulter les documents portant sur les algues bleu-vert (cyanobactéries) dans le site du MAPAQ, et dans le portail du gouvernement du Québec : Les algues bleu-vert

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires