Bal des moissons 2007 : dévoilement des lauréates et des lauréats

Victoriaville (Québec), 17 novembre 2007 – Les noms des lauréates et des lauréats du Bal des moissons 2007 ont été le 17 novembre, au Colisée Desjardins de Victoriaville. Dix entreprises centricoises ont remporté les honneurs dans les différentes catégories. De plus, cette année, le comité organisateur du Bal des Moissons a exceptionnellement accordé deux prix à des entreprises qui excellent en matière de protection de l’environnement. Le Conseil régional des sociétés d’agriculture a également décerné une mention « Coup de coeur » à une entreprise qui, par son engagement, contribue au rayonnement de l’agriculture. Par la même occasion, le grand gagnant d’un concours de semis direct, auquel ont participé 32 entreprises de la région, a été désigné.

Sous la présidence d’honneur de M. Denis Vallée, producteur agricole émérite de Nicolet, le Bal des moissons était organisé conjointement par le Conseil régional des sociétés d’agriculture (CRSA), le Mouvement Desjardins et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ).

« Le Bal des moissons est l’occasion de souligner le précieux travail et l’engagement résolu de femmes et d’hommes qui façonnent avec fierté le milieu agroalimentaire du Centre-du-Québec. Nous souhaitons la meilleure des chances aux candidats et aux candidates et nous leurs disons merci pour leur participation », a mentionné M. Daniel Smith, président du CRSA.

« Ce soir, nos chefs de file régionaux, notamment en ce qui concerne l’agroenvironnement, la relève, les pratiques agricoles, la transformation et la mise en marché, seront dévoilés. Grâce à leur savoir-faire et à leur détermination, ils contribuent au développement de l’agroalimentaire dans la région », a déclaré M. Luc Couture, directeur de la Direction régionale du Centre-du-Québec du MAPAQ. « Dans un contexte où l’alimentation de proximité gagne en popularité, le travail des producteurs et des transformateurs en région est plus important que jamais. Chaque initiative visant à promouvoir les produits régionaux favorise le développement de l’industrie alimentaire québécoise. Je veux aussi souligner l’excellente idée du comité organisateur qui a tenu à ce que le repas gastronomique de ce soir soit concocté à l’aide de produits provenant de la région, notamment ceux des entreprises qui ont remporté le trophée de la catégorie “Transformation ou mise en marché” au cours des dernières années. J’encourage le milieu à s’en inspirer et à multiplier ce genre de réalisations », a-t-il ajouté.

Voici la liste des lauréates et des lauréats du 32e Bal des moissons.

CATÉGORIE « JEUNES » : Jonathan Giguère, Ham-Nord
Passionné d’agriculture depuis son plus jeune âge, Jonathan Giguère a toujours voulu s’établir à la ferme paternelle. Il s’est donc dirigé vers l’Institut de technologie agroalimentaire de Saint-Hyacinthe afin d’obtenir un diplôme d’études collégiales en gestion et exploitation d’entreprise agricole. En 2000, il termine ses études et s’associe avec son père dans la ferme ancestrale. Avec les années, une gestion rigoureuse a étayé le développement de son exploitation. L’intérêt que Jonathan Giguère porte à la génétique de son troupeau a également contribué à son succès. À coup sûr, sa motivation et sa détermination à toujours vouloir exceller assureront la pérennité de la Ferme Desbuttes Holstein inc..

CATÉGORIE « CHEF DE FILE » : Muriel Dubois, Sainte-Brigitte-des-Saults
Née en Belgique, Muriel Dubois arrive au Québec à l’âge de 10 ans. Forte d’un diplôme en agroéconomie, elle prend les rênes de la ferme familiale avec son conjoint Stéphan. Tout au long de son cheminement, Muriel Dubois demeure déterminée. Elle refuse de rester passive dans un monde agricole en pleine transformation. Elle multiplie les occasions d’employer ses connaissances et de déployer son dynamisme au profit de projets à caractère collectif et durable afin d’influencer positivement l’avenir. Pionnière, elle est la première femme à occuper plusieurs postes clés dans le secteur agricole de sa région, ce qui lui a permis de transmettre à d’autres le goût de s’engager.

CATÉGORIE « SERVICES » : Jeannot Côté, Ham-Nord
Depuis 33 ans, Jeannot Côté est conseiller en production laitière chez Valacta. Il considère la formation continue comme un aspect important de son travail afin de transmettre à sa clientèle de l’information de pointe. Très estimé par ses pairs, il est un conseiller dévoué et innovateur, qui axe ses interventions sur l’amélioration de la performance des troupeaux de ses clients et la réduction des coûts de production. Tout au long de sa carrière, il a fait la promotion des sujets de race pure, améliorant ainsi la rentabilité des entreprises. Il est également très engagé dans le milieu agricole ainsi que dans sa communauté. S’intéressant à la relève, il s’est investi comme animateur pour l’organisme des Jeunes ruraux et comme mentor des nouveaux employés de Valacta.

CATÉGORIE « TRANSFORMATION OU MISE EN MARCHÉ » : Fromagerie Pampille et Barbichette (François et Maryse Clément), Sainte-Perpétue
Inaugurée par la Ferme Fiorys inc. en 2006, la fromagerie Pampille et Barbichette est une entreprise de transformation artisanale du lait de chèvre qui mise sur des produits de créneau et une distribution régionale. Un an après l’ouverture de la fromagerie, les résultats sont très intéressants. En effet, elle a déjà doublé son chiffre d’affaires. Les propriétaires, François et Maryse Clément, ont osé prendre des risques. Aujourd’hui, ils ont confiance en leur propre avenir dans le domaine de l’agriculture et également en celui de leurs enfants qui participent déjà activement aux activités de la ferme et de la fromagerie.

CATÉGORIE « TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES AGRICOLES » : Frédéric Arsenault, Sainte-Clotilde-de-Horton
Frédéric Arsenault est un employé motivé, responsable et travaillant. Il est passionné d’agriculture et du mode de vie qui s’y rattache. Cette passion se manifeste depuis sept ans à la Ferme Leportage SENC où il participe activement aux différentes tâches de l’entreprise et à l’amélioration constante des méthodes de travail dans la perspective d’une agriculture durable. Sa tâche principale consiste à veiller sur la régie et les travaux au champ. Son amour du métier se reflète sur la qualité de son travail, sa soif de savoir, son dynamisme et son engagement dans le milieu. Il possède tous les atouts que les agriculteurs cherchent chez un employé puisqu’il agit quotidiennement avec un souci du détail exemplaire.

CATÉGORIE « PRATIQUES AGRICOLES » : Ferme Schmucky (Otto, Margrit, Michaël et Andréas Schmucki), Victoriaville
À Victoriaville, depuis trois générations, la famille Schmucky se consacre à une entreprise laitière. Les parents, Otto et Margrit, sont associés à leurs enfants, Michaël et Andréas, ainsi qu’à la conjointe de ce dernier, Micheline Gagnon. Bientôt, Christine, la petite-fille, joindra l’équipe. Ensemble, ils ont développé une vision commune pour bâtir une entreprise laitière efficace et avant-gardiste. Dès le début des années 90, ils ont contribué à l’amélioration du paysage de la région en plantant des haies brise-vent. Otto et Margrit Schmucky accordent beaucoup de valeur à la formation, ce qui s’est répercuté sur leur relève. Ainsi, leurs deux fils et leur bru sont titulaires d’un diplôme en gestion et exploitation de l’entreprise agricole du cégep de Victoriaville, tandis que la petite-fille poursuit une formation agricole.

TROPHÉE « PRATIQUES AGROENVIRONNEMENTALES »
Cette année, de façon exceptionnelle, le comité organisateur du Bal des moissons, suivant la recommandation des membres du jury, a accepté de décerner ce prix à deux entreprises qui excellent en matière de protection de l’environnement. Ces deux entreprises ont des types de productions et des approches qui diffèrent. C’est la raison pour laquelle le trophée est remis à la Ferme Montplaisir inc., de Bécancour, et à la Ferme Porcibel inc., de Saint-Zéphirin.

Ferme Montplaisir inc., Bécancour
Pierre Montplaisir est le fier propriétaire de la Ferme Montplaisir inc., entreprise laitière de 48 vaches. Son équipe est composée de gens dynamiques et bien organisés : son épouse Francine Bellerose, leurs enfants Léane, Nolie, Jacom et Kaèle, ainsi que ses frères Clément et Bruno. Proactive sur le plan de l’agroenvironnement, la Ferme Montplaisir utilise depuis plusieurs années des techniques reconnues pour ce qui est de la gestion des fumiers, de la conservation des sols et de la protection de la biodiversité. Pour Pierre Montplaisir et son équipe, la cohabitation harmonieuse avec le voisinage est primordiale, tout comme le bien-être des animaux et la qualité des sols et des cultures.

Ferme Porcibel inc., Saint-Zéphirin-de-Courval
Producteur à la fois efficace et soucieux de l’environnement, Yvan Fréchette possède en copropriété une entreprise porcine de type naisseur qui est située à Saint-Zéphirin-de-Courval. Homme actif et engagé, il est devenu un exemple dans sa profession, en raison de la qualité de ses interventions, notamment au sein des différents organismes dans lesquels il s’investit. Il a su s’attirer la confiance de ses pairs – un trait de caractère propre à un vrai chef de file!

MENTION « AIDE À LA FORMATION AGRICOLE DE LA RELÈVE » : Irenée Giguère et Marguerite Larrivée, Ham-Nord
Tous deux issus du milieu agricole, Marguerite Larrivée et Irenée Giguère ont toujours su quelles valeurs inculquer à leurs quatre enfants. L’importance de l’éducation en est une sur laquelle ils ont énormément mis l’accent. Ils ont également réussi à transmettre leur amour de la terre et de la production laitière, ce qui a fait en sorte que trois de leurs enfants sont présentement établis dans une ferme laitière après avoir étudié en agriculture. Leur présence et leur soutien auprès de chacun d’eux ont grandement contribué à leur réussite.

Le CRSA a décerné une mention spéciale à la Ferme Bertco inc., de Baie-du-Febvre, qui a remporté le concours sur le semis direct, qui vise à promouvoir cette technique et à reconnaître le travail des producteurs et productrices agricoles qui l’ont adoptée.

Enfin, soulignons qu’une mention « Coup de cour » a été décernée à M. Réal Vouligny, de Saint-Célestin, qui, par son engagement exceptionnel au sein de différents organismes et dans divers projets, contribue au rayonnement de l’agriculture dans la région.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Desjardins
http://www.desjardins.com

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires