Biocarburants : La Coop fédérée se réjouit des mesures annoncées

Montréal (Québec), 20 décembre 2006 – Les mesures annoncées le 20 décembre réjouissent la haute direction de La Coop fédérée, et ce, à plusieurs égards.D’abord, parce qu’elles s’inscrivent dans un effort collectif de réduction desgaz à effet de serre; ensuite, parce qu’elles impliquent la participation etla contribution du secteur agricole. Il y a fort à parier que les recherchesassociées au fonds de 145 millions permettront de réduire l’impact de laproduction agricole sur l’environnement. La prochaine génération debiocarburants sera sans aucun doute fabriquée en grande partie à partir derésidus agricoles. Ce faisant, les producteurs pourront valoriser différentesmatières qui affectent actuellement leur bilan agroenvironnemental a déclaréle deuxième vice-président de La Coop fédérée M. Laurent Bousquet.

De plus, la décision du gouvernement fédéral d’imposer un pourcentage debiocarburants dans chaque litre de pétrocarburant reçoit l’appui desdirigeants de La Coop fédérée. Par le biais de nos stations-service Sonic,nous offrons de l’essence avec éthanol depuis le milieu des années 90 et nouscommercialisons du biodiesel depuis un an a déclaré François Dupont, directeurgénéral du Secteur des pétroles Sonic à La Coop fédérée. Nous sommes doncconvaincus depuis longtemps que ce type de produits a de l’avenir, nonseulement pour sa contribution à la réduction des gaz à effet de serre, maisaussi parce qu’il permet de valoriser des matières résiduelles a tenu àajouter Mario Hébert, premier responsable du développement durable à La Coopfédérée.

Les dirigeants de La Coop fédérée ont maintenant hâte de connaître lescritères qui permettront aux producteurs et aux entreprises qu’ils possèdentde se qualifier, notamment au chapitre du Programme d’aide à la formation decapital de 200 millions. Ainsi, nous n’avons pas d’informations quant àl’admissibilité des coopératives agricoles à ce capital a déclaré M. LaurentBousquet. Cet aspect du programme nous intéresse, car il rejoint de nombreusespréoccupations exprimées par les producteurs agricoles a-t-il tenu à rajouter.

Au Québec, Sonic a été la première à introduire l’éthanol dans sesstations-service. Elle a été aussi la première à offrir aux producteursagricoles du biodiesel coloré. Sonic possède un réseau de 185 stations-serviceréparties partout sur le territoire québécois, ce qui, avec ses autresactivités commerciales dans les secteurs agricole, résidentiel et commercial,en fait le plus important distributeur indépendant de produits pétroliers auQuébec. Elle distribue du propane, de l’essence avec ou sans éthanol, dudiesel blanc ou coloré, du mazout, des lubrifiants et une gamme complèted’équipements de chauffage. Elle appartient à La Coop fédérée, propriété des33 000 producteurs agricoles québécois.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Pétroles Sonic
http://www.petrolesonic.qc.ca/

Commentaires