Bruxelles veut relancer la production de biocarburants

Bruxelles (Belgique), 8 février 2006 – L’Union européenne a proposé de donner un « nouvel élan » à la production de biocarburants, tels le biodiesel et l’éthanol, en augmentant l’aide et les investissements dans le domaine des « énergies vertes », et ce afin de réduire la forte dépendance de l’Europe en hydrocarbures polluants comme le pétrole et le gaz naturel.

Bruxelles reconnaît toutefois que ce chantier sera difficile à mener à bien et que l’Europe devra dépenser des millions d’euros en recherche et en investissements pour atteindre l’objectif d’un taux de 5,75% de biocarburants dans les carburants traditionnels d’ici 2010.

« A ce stade, nous sommes vraiment loin des objectifs fixés », a reconnu la commissaire européenne à l’Agriculture, Mariann Fischer Boel, qui est chargé du dossier biocarburants au sein de la commission. « Le fait est aujourd’hui que nous ne sommes capables de fournir que 1,4%. »

Les objectifs chiffrés, fixés en 2003, ne sont pas contraignants et ne seront vraisemblablement pas tenus par les gouvernements de l’UE, sauf s’ils deviennent obligatoires et que la Commission est chargée de les faire appliquer, a précisé Mme Fischer Boel.

Quoi qu’il en soit, selon la commissaire à l’Agriculture, « c’est l’occasion ou jamais de marquer des points dans le dossier des biocarburants ». « Les prix du pétrole brut restent élevés, le protocole de Kyoto nous fixe des objectifs stricts et la controverse récente autour des importations de gaz a mis en lumière la nécessité d’accroître l’autonomie énergétique de l’Europe ».

En outre, a-t-elle ajouté, « les matières premières pour la production de biocarburants constituent également un nouveau débouché potentiel pour les agriculteurs européens ». Les biocarburants sont produits à partir de matières premières agricoles.

Source : AP

Commentaires