Bush exhorte Tokyo à lever l’embargo sur les importations de boeuf américain

Tokyo (Japon), 10 mars 2005 – Le président George W. Bush a exhorté le Premier ministre japonais Junichiro Koizumi à lever l’embargo sur les importations de boeuf américain au Japon, a-t-on appris de sources officielles.

Le président américain a appelé M. Koizumi pendant un quart d’heure mercredi soir pour plaider en faveur d’une reprise des importations de boeuf, a-t-on précisé de source japonaise.

Le Premier ministre nippon a réitéré la position de Tokyo, à savoir que le gouvernement attendait un rapport de sa commission sur la sécurité alimentaire avant de prendre une décision définitive.

« Nous aussi, nous aimerions reprendre les importations prochainement. Je ne peux pas dire quand. Mais je ne veux pas affecter les relations nippo-américaines », a expliqué M. Koizumi, cité par l’agence de presse Jiji.

Ce dossier doit figurer en bonne place pendant la prochaine visite de la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice au Japon les 18 et 19 mars.

Le Japon a interdit les importations de viande de boeuf en provenance des Etats-Unis depuis décembre 2003 après la découverte d’un cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB ou maladie de la vache folle) chez un bovin dans l’Etat de Washington.

Le Japon a accepté le principe d’acheter à nouveau du boeuf américain mais a indiqué qu’il devait d’abord être sûr qu’il est sain.

Washington a averti qu’une prolongation de l’embargo pourrait « compliquer » les relations très amicales entre les deux alliés et certains parlementaires aux Etats-Unis réclament des sanctions contre le Japon.

De leur côté, les dirigeants japonais ont averti que le contentieux pourrait dégénérer en sérieuse « friction » et qualifié de « ridicules » les menaces de sanctions commerciales de Washington.

Le Japon est le premier débouché pour la viande de boeuf d’origine américaine.

Source : AFP

Commentaires