CAAAQ : Les commissaires reconnaissent l’importance du lien d’usage pour les coopératives

Lévis (Québec), 12 février 2008 – « Le mouvement coopératif et mutualiste québécois accueille favorablement le rapport de la Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois qui reconnaît l’importance cruciale du lien d’usage entre la coopérative et leurs membres comme étant une condition pour assurer l’avenir de la coopération agricole québécoise », soutient Hélène Simard, présidente-directrice générale du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité.

De plus, le rapport milite en faveur de l’agriculture de proximité. On yrecommande notamment de définir formellement des lieux de vente de produitsagricoles associés aux circuits courts de distribution et qu’en conséquenceles ventes des produits dans ces lieux ne soient pas assujetties aux pouvoirsd’un office de mise en marché. C’est là une recommandation qu’avait émise dansson mémoire le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité.

« Les commissaires ont su traduire dans leur rapport, non seulement lemessage du mouvement coopératif mais aussi tout le sens et l’importance desenjeux auxquels sont confrontés les membres et les dirigeants des coopérativesagricoles pour assurer le développement de leur coopérative », ajouteMme Simard.

Le Conseil, à titre de gardien des valeurs et des principes de lacoopération au Québec, veillera attentivement à ce que les recommandationsformulées soient traduites en actions concrètes pour le bénéfice dudéveloppement social et économique du Québec.

Au Québec les grandes coopératives agricoles, dans l’ensemble de leursfilières, représentent un chiffre d’affaires de près de 5,6 milliards $, avec17 287 emplois directs excluant les producteurs agricoles. Nous savonségalement que deux producteurs agricoles sur trois sont membres d’unecoopérative.

Rappelons que le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité apour mission de représenter le mouvement coopératif et mutualiste, de défendreles intérêts de ses membres et de travailler à l’amélioration des conditionsde développement coopératif. Il regroupe l’ensemble des organisationscoopératives sectorielles et régionales du Québec qui compte plus de3 200 coopératives et 39 mutuelles. Ces entreprises procurent de l’emploi àplus de 81 000 personnes, regroupent plus de 7 millions de membres, génèrentplus de 20 G $ de chiffres d’affaires et possèdent des actifs évalués à prèsde 150 G $.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois (CAAAQ)
http://www.caaaq.gouv.qc.ca/

Commentaires