Cinq usines de CNH (Case-New Holland) seront fermées

Turin (Italie), 26 juin 2003 – Fiat a présenté un nouveau plan de redressement destiné à restaurer sa rentabilité et à endiguer la baisse de ses ventes.

Voici les principaux points de ce projet, présenté par Giuseppe Morchio, l’administrateur délégué du premier groupe privé italien.

Financement :

  • Augmentation de capital d’un montant maximal de 1,842 milliard d’euros prévue en juillet par le biais de l’émission de 368,5 millions d’actions nouvelles au prix nominal de cinq euros.
  • Environ sept milliards d’euros de cessions d’actifs, parmi lesquelles celles de l’assureur Toro (NYSE: TTC – actualité) , de la division aéronautique Fiat Avio et de la participation du groupe dans le spécialiste du crédit à la consommation Fidis, trois opérations déjà conclues.
  • Le groupe entend renégocier les conditions de l’emprunt convertible de trois milliards d’euros accordé par ses banques l’an dernier. Interrogé sur un éventuel emprunt supplémentaire de deux milliards, régulièrement évoqué par le marché, Giuseppe Morchio a répondu qu’il étudierait ultérieurement les opportunités en la matière.

Objectifs financiers :

  • Réductions de coûts de 3,1 milliards d’euros sur la période 2002-2006
  • Résultat d’exploitation 2006 supérieur de 2,9 milliards d’euros à la perte de 762 millions subie en 2002.
  • Marge d’exploitation de +4% en 2006, contre -1,4% en 2002.
  • Résultat net positif en 2006.
  • Fiat Auto : retour à la rentabilité d’exploitation en 2005 (contre 2004 évoqué jusqu’à présent), à la rentabilité nette en 2006.
  • Retour à une notation financière en catégorie d’investissement d’ici 2006.

Investissements :
9,1 milliards d’euros dans les nouveaux modèles7,9 milliards en recherche et développement700 millions dans le réseau de distribution1,8 milliard dans les restructurations

Effectifs :

  • 12 300 suppressions de postes, dont 9500 hors d’Italie et 2800 en Italie. Ces dernières seront réparties équitablement entre ouvriers et cadres.
  • 5400 embauches, dont 3800 à l’étranger et 1600 en Italie
  • Douze fermetures d’usine, pour l’essentiel hors d’Italie, dont cinq du constructeur de machine agricoles CNH , quatre dans les composants, deux de la filiale poids-lourds Iveco, une de la division automobile.

Gamme :

  • Lancement de dix nouveaux modèles sur la période 2004-2006
  • Développement de trois nouveaux modèles sur la période 2007-2010
  • Abaissement de l’âge moyen des modèles à trois ans environ, contre près de cinq actuellement

Source : Reuters

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

CNH Global
http://www.cnh.com

Commentaires