Colbex-Levinoff : beaucoup de producteurs inquiets

10 septembre 2009 – Et bien à partir d’un petit groupe de producteurs inquiet nous pouvons affirmer maintenant que l’inquiétude dans le dossier de l’abattoir Colbex-Lévinoff est généralisée. En seulement 6 semaines, plus de 500 signatures de producteurs ont été récoltées demandant à la Régie des marchés agricoles du Québec d’enquêter sur la gestion de l’abattoir. Ces pétitions seront remises sous peu aux régisseurs. Ce nombre est encore plus significatif en vertu du peu de moyens de l’association pour rejoindre l’ensemble des agriculteurs touchés et des travaux aux champs.

Actuellement les reproches contre la Fédération des producteurs de bovins affluent : «procédure bâclée….consultation rapide….refus de divulguer le coût d’achat initial de l’abattoir…..prélevé inéquitable….dépassement de coûts….mauvaise gestion.» Voila quelque s’un des commentaires provenant du terrain et qui se sont répétés dans les différentes régions du Québec.

Si notre association a su entendre autant de doléances dans un aussi petit échantillon de producteurs, il devient urgent de consulter l’ensemble. « Nous n’avons pratiquement pas eu de refus à signer….c’est incroyable la colère des agriculteurs dans ce dossier» a témoigné Rudolph Bingelli, président de l’association.

« Il est évident que la Régie ne peut pas regarder le train passer, elle doit enquêter et obtenir des états financiers vérifiés » a rajouté, Jeannot Luckenuik, vice-président de l’association.

Concernant l’Association de défense des producteurs de bovins (ADPB), nous pouvons annoncer qu’elle est dûment formée avec un conseil d’administration dont les membres proviennent de tous les secteurs du bovin.

Rappelons que l’ADPB a été mise sur pied afin de demander a la Régie des marchés agricoles :

  • d’enquêter sur la gestion de l’abattoir,
  • de faire analyser les chiffres complets de l’abattoir par une firme indépendante

Elle a de plus demandé aux régisseurs

  • de suspendre tous les prélevés, et ce, dès maintenant et/ ou de les verser dans une fiducie le temps de clarifier le dossier.

En vertu du fait que la Fédération des producteurs de bovins a envoyé des huissiers aux producteurs en défaut de paiement, l’ADPB élabore actuellement une lettre type afin de leur répondre. Elle sera disponible sous peu.

En terminant, nous venons d’apprendre par lettre que la Fédération des producteurs de bovins demande à la Régie de rejeter l’ensemble des demandes de notre association qu’elle considère non fondé. Notre conseil d’administration est à étudier cette lettre avant de répondre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération des producteurs de bovins du Québec (FPBQ)
http://www.bovin.qc.ca/

Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec (RMAAQ)
http://www.rmaaq.gouv.qc.ca/

Commentaires