Concours Chapeau, les filles! 2004-2005 : lauréate du Prix agriculture et bioalimentaire

Rock Forest (Québec), 21 avril 2005 – La Direction régionale de l’Estrie du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) est fière de s’associer au concours Chapeau, les filles!, édition 2004-2005. Cette année, le MAPAQ tient à féliciter la lauréate du Prix agriculture et bioalimentaire, Mme Véronique Roy.

Le concours Chapeau, les filles! récompense des femmes qui, comme Véronique Roy, se distinguent dans des champs d’études menant à des emplois traditionnellement occupés par des hommes. Par sa contribution, le MAPAQ encourage le dépassement dans l’acquisition d’une formation agricole et le développement d’une culture entrepreneuriale au sein de la relève. Le concours Chapeau, les filles!, qui en est à sa neuvième édition, vise à favoriser la diversification des choix de carrière et à encourager celles qui se dirigent vers des professions ou des métiers qui sont traditionnellement masculins.

Ainsi, à 20 ans, Véronique Roy est déjà considérée comme une jeune agricultrice à part entière. Elle gravite dans le secteur agricole depuis sa tendre enfance puisque ses parents possèdent une ferme laitière qui appartenait auparavant à son arrière-grand-père paternel. Mise à contribution dès l’âge de 11 ans, Mme Roy a vu ses tâches et responsabilités à la ferme augmenter d’année en année. Elle a obtenu un Diplôme d’études professionnelles en production laitière en 2003 au Centre régional d’initiatives et de formation en agriculture (CRIFA) puis, dès l’année suivante, elle s’est inscrite au programme Gestion et exploitation d’entreprise agricole du Collège de Sherbrooke. Elle en est à sa dernière année. Forte de la certitude d’être dans le bon domaine, Mme Roy souhaite un jour prendre la relève de la ferme familiale. Elle est bien consciente que, pour y arriver, il lui faut une bonne formation. Avoir des bases solides en matière de gestion agricole est un atout certain puisque le secteur est en constante évolution et qu’il exige une adaptation continue.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires