Conférence annuelle de l’OCDE sur le développement rural

Québec (Québec), 15 octobre 2009 – Près de 300 experts mondiaux se sontréunis à Québec à l’occasion de la Septième Conférence de l’Organisation decoopération et de développement économiques (OCDE) sur le développement rural.Cette conférence a permis aux participants d’une trentaine de pays d’échangersur leurs recherches et leurs expériences respectives pour ainsi proposer de nouvelles idées qui pourraient mener à un développement rural durable. Forts de leur identité et de leur culture, ces experts sont venus à Québec où ils ont dessiné ensemble un avenir meilleur pour le monde rural.

Mobilisation et innovation
« Cette conférence nous a donné l’occasion unique de discuter des enjeux ruraux et de partager nos expériences et notre savoir-faire. Même si les réalités diffèrent à travers le monde, il apparaît clair que nous pouvons apprendre énormément les uns des autres, et ce, afin d’élaborer des politiques qui répondent aux besoins de nos citoyens ruraux, a souligné l’honorable Jean-Pierre Blackburn, ministre du Revenu national et ministre d’Etat(Agriculture). Le gouvernement du Canada réitère son engagement à jouer un rôle plus actif dans les activités rurales de l’OCDE et à poursuivre le dialogue amorcé cette semaine. »

« Pour soutenir le développement rural, nous devons mobiliser les populations, faire place à leur sens de l’innovation, supporter le développement de nouvelles entreprises locales privées ou collectives, non seulement en agroalimentaire mais aussi dans le domaine du tourisme, de la foresterie et de l’énergie. Il faut habiter et occuper notre territoire de façon toujours plus dynamique, plus efficace et « écoresponsable », c’est-à-dire dans une perspective de développement durable en priorisant continuellement le bien-être du citoyen », a mentionné le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du Territoire, monsieur Laurent Lessard.

Plus que jamais le développement rural fait appel à l’ingéniosité et aupartage entre les régions et les pays qui s’investissent dans le développement de la ruralité. A cet égard, le Québec se distingue par sa Politique nationalede la ruralité qui traite du développement rural sous toutes ses facettes. L’OCDE procède actuellement à l’examen de cette politique dans le contexte canadien, lequel examen sera rendu public au début de 2010.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère des Affaires municipales et des Régions
http://www.mamr.gouv.qc.ca/

Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)
http://www.oecd.org/

Commentaires