Constitution d’un groupe de travail pour protéger l’agriculture en Ontario

Toronto (Ontario), 21 juin 2004 – Le gouvernement de l’Ontario est en train de mettre sur pied un groupe de travail sur l’agriculture afin de veiller à ce que la stratégie de gestion de la croissance de l’Ontario prenne en compte les préoccupations du secteur agricole, a fait savoir Steve Peters, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation de l’Ontario.

« L’Ontario a la chance de posséder quelques-unes des meilleures terresagricoles du pays », a indiqué le ministre. « Le groupe de travail contribuera àprotéger les terres agricoles tout en aidant le gouvernement à réaliser sonengagement d’établir une ceinture de verdure et de créer des collectivitésprospères. »

Lyle Vanclief, ex-ministre fédéral de l’Agriculture et del’Agroalimentaire, et Bob Bedggood, ancien président de la Fédération desagriculteurs chrétiens de l’Ontario, ont accepté de jouer le rôle deconsultants auprès du gouvernement ontarien tout au cours du processusd’élaboration de sa stratégie de gestion de la croissance.

Le groupe de travail sur l’agriculture, qui donne suite à unerecommandation du Groupe d’étude sur la ceinture de verdure recueillera lescommentaires des agriculteurs et des spécialistes techniques sur diversesquestions se rapportant aux terres et à la planification, notamment :

  • Les politiques de planification de l’utilisation des terres qui nuisent à la viabilité des exploitations agricoles;
  • La Loi sur la protection de l’agriculture et la production alimentaire ainsi que la distance minimale de séparation (outil pour déterminer la distance recommandée entre une installation d’élevage et une autre utilisation de terre);
  • Le recensement des zones agricoles à fort rendement;
  • Le rôle des fiducies foncières non gouvernementales et d’autres organisations;

L’équipe proposera également des stratégies pour accroître lespossibilités d’activités agricoles dans les zones protégées et peut mettre enévidence d’autres questions plus complexes liées à la planification del’utilisation des terres, exigeant des solutions à long terme.

« Le secteur agricole a contribué de façon significative à l’économie et àla prospérité de l’Ontario », a mentionné le ministre ontarien de l’Agricultureet de l’Alimentation. « L’opinion de ses membres réputés et bien informés nousaidera à garantir le succès soutenu du milieu agricole. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales de l’Ontario
http://www.gov.on.ca/OMAFRA/french/

Commentaires