Déclaration ministérielle suivant le vote parlementaire sur l’avenir de la CCB

Ottawa (Ontario), 3 novembre 2006 – L’honorable Chuck Strahl, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, a fait la déclaration suivante après que les députés du Parlement eurent voté en faveur d’une motion de l’opposition concernant l’avenir de la Commission canadienne du blé (CCB) et le choix du mode de commercialisation du blé et de l’orge de l’Ouest canadien.

« Nous avons fait campagne sur la promesse de donner aux producteurs de blé et d’orge la liberté de choisir le mode de commercialisation de leurs produits et de rendre volontaire la participation à la CCB. Depuis que nous avons formé le gouvernement, nous avons pris des mesures de façon consciencieuse et délibérée pour créer un régime de commercialisation mixte en consultation avec les céréaliculteurs de l’Ouest canadien.

« Le vote du 1er novembre découlait d’une recommandation du Comité permanent de l’agriculture et de l’agroalimentaire de tenir un plébiscite en utilisant la même liste électorale que celle qui sert aux élections des administrateurs de la Commission canadienne du blé. Bien que le gouvernement respecte les travaux du Comité, il ne pouvait appuyer cette motion.

« Nous avons promis de mettre en place un régime de commercialisation mixte, et nous progressons en ce sens. Nous consulterons les producteurs tout au long du processus. À cet effet, j’ai annoncé plus tôt cette semaine notre intention de tenir un plébiscite sur la commercialisation de l’orge au cours de la nouvelle année. J’élaborerai une question claire pour le plébiscite qui sera tranchée par un large éventail d’électeurs. Nous n’avons pas encore déterminé la meilleure façon de procéder pour ce qui est du blé. La présente motion limiterait la capacité du gouvernement de prendre des décisions sur cette question importante et dépasse les exigences de la Loi sur la Commission canadienne du blé.

« Le nouveau gouvernement du Canada continuera de déployer des efforts pour donner plus de pouvoir aux producteurs sur le marché en créant un régime de commercialisation mixte, ce qu’ils méritent depuis longtemps. »

Pour obtenir des renseignements sur la façon dont le nouveau gouvernement entend mettre en place un régime de commercialisation mixte, veuillez visiter le site Web www.agr.gc.ca/ccb.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commission canadienne du blé
http://www.cwb.ca/

Commentaires