Deere déclare un bénéfice record de 369 millions $ au premier trimestre

Moline (États-Unis), 15 février 2008 – Deere & Company a annoncé un bénéfice net mondial de 369,1 millions $, soit 0,83 $ par action, pour le premier trimestre qui s’est terminé le 31 janvier. L’année dernière, lacompagnie avait affiché un bénéfice net de 238,7 millions $, ou 0,52 $l’action, au cours de la même période. Toujours au premier trimestre, lesventes et produits nets mondiaux ont fait un bond de 18 pour cent pouratteindre 5,201 milliards $, comparativement à 4,425 milliards $ un anauparavant. Les ventes nettes découlant des activités d’équipement sont quantà elles passées de 3,815 milliards $ à 4,531 milliards $ en un an.

Les conditions favorables qui prévalent dans l’ensemble du secteuragricole mondial, jumelées à la réaction positive des consommateurs à l’égardde notre gamme de produits, continuent de générer d’excellents résultats, asouligné Robert W. Lane, président et chef de la direction. « Nos produits trèsélaborés contribuent à accroître la rentabilité et la productivité des clientsde John Deere, tout en appuyant notre propre rendement financier et en aidantà accentuer notre présence sur le marché international », a-t-il ajouté. « Deplus, profitant des mesures en cours visant à créer une entreprisefondamentalement plus vigoureuse et fructueuse, nos activités non agricolesdemeurent sur une bonne lancée malgré l’affaiblissement de la conjonctureéconomique aux Etats-Unis. »

Résumé des activités
Le chiffre d’affaires net des activités mondiales liées aux équipements afait un bond de 19 pour cent pendant le trimestre, incluant notamment leseffets positifs de la conversion des devises et les modifications du cours de6 pour cent. Pour leur part, les ventes d’équipement aux Etats-Unis et auCanada ont grimpé de 9 pour cent pour le trimestre. Les ventes nettes àl’extérieur des Etats-Unis et du Canada ont augmenté de 37 pour cent, entenant compte d’une incidence positive de la conversion des devises de 11 pourcent.

Les divisions d’équipement de Deere ont présenté un bénéficed’exploitation de 457 millions $ pour le trimestre, comparativement à 270millions $ pour la même période l’an dernier. Cette hausse est attribuableprincipalement à l’impact positif de la croissance des volumes de vente et deproduction ainsi qu’à l’amélioration des prix réalisés. La hausse des frais devente, des frais administratifs et généraux ainsi que des coûts des matièrespremières a eu pour effet de neutraliser partiellement cette progression.

Les comptes clients et les inventaires à la fin du trimestre sechiffraient à 6,488 milliards $, soit 29 pour cent des ventes réalisées lorsdes 12 mois précédents, par rapport à 5,672 milliards de dollars ou à 28 pourcent des ventes il y a un an.

Les services financiers ont rapporté un bénéfice net de 97,7 millions dedollars pour le trimestre, comparativement à 88,2 millions $ pour la mêmepériode l’an dernier. Cette amélioration est due surtout à la croissance duportefeuille de crédit, à l’augmentation des revenus d’assurance-récolte et àla baisse du taux d’imposition réel. La hausse des frais d’intérêt, liée à unniveau d’endettement supérieur ainsi qu’à l’augmentation des frais de vente,administratifs et généraux, de même que l’accroissement des provisions pourles pertes de crédit ont partiellement atténué ces résultats.

Perspectives de la compagnie
Les ventes d’équipement de la compagnie devraient augmenter d’environ 17pour cent pour l’exercice 2008 et d’environ 23 pour cent au deuxièmetrimestre. La part de la conversion des devises dans ces hausses est d’environ3 pour cent. Le bénéfice net de la compagnie devrait quant à lui se situerautour de 2,2 milliards $ pour l’exercice, et entre 700 millions $ et 725millions $ au deuxième trimestre.

Résumé de la compagnie
Le rendement de Deere témoigne de ses efforts visant à générer desrésultats financiers plus performants et plus durables ainsi qu’à attirer et àservir des clients partout dans le monde, sans oublier l’impact positif de laconjoncture économique mondiale. « Nous effectuons les investissementsnécessaires pour répondre aux besoins d’une clientèle grandissante dans tousnos secteurs d’activité », a expliqué M. Lane. « Ce faisant, la compagniedemeure en excellente position pour tirer parti des puissantes tendances quise manifestent à la grandeur de la planète, comme l’augmentation de larichesse, la croissance de la demande en nourriture et en infrastructuresainsi que l’utilisation accrue des biocarburants. » Sur la base de cesfacteurs, M. Lane croit que la compagnie est en bonne voie pour continuer àafficher d’excellents résultats financiers et à créer de la valeur pour sesinvestisseurs.

Rendement de la division agricole
Agricole. Le chiffre d’affaires de la division s’est accru de 33 pourcent pour le trimestre, en raison principalement des volumes de productionplus élevés, des effets positifs de la conversion des devises et del’amélioration des prix réalisés. Pour sa part, le bénéfice d’exploitation aatteint 332 millions $ comparativement à 137 millions $ l’an dernier. Cettecroissance du bénéfice, attribuable surtout à la croissance des volumes devente et de production ainsi qu’à l’amélioration des prix réalisés, a étélégèrement neutralisée par la hausse des frais de vente, administratifs etgénéraux, liée en grande partie à la conversion des devises. A noter que desfrais de recherche et de développement ont également affectés les résultats dutrimestre.

Commercial et résidentiel. Par rapport à l’an dernier, le chiffred’affaires de la division a fait un bond de 16 pour cent pour le trimestre.Les activités de LESCO, dont Deere a fait l’acquisition au troisième trimestre2007, ont contribué à hauteur de 14 pour cent à l’augmentation des ventes. Lebénéfice d’exploitation a, quant à lui, atteint 8 millions $ pour letrimestre, par rapport à 38 millions $ l’année dernière. Cette baisse debénéfice, imputable principalement à la hausse des frais de vente,administratifs et généraux associés aux activités de LESCO, a étéprincipalement compensée par les volumes de vente plus élevés.

Construction et foresterie. Bien que le chiffre d’affaires ait chuté de 6pour cent, le bénéfice d’exploitation a augmenté pour s’établir à 117 millions$ pour le trimestre, par rapport à 95 millions $ un an auparavant. Cettehausse du bénéfice est attribuable surtout à l’amélioration des prix réaliséset à l’effet positif des niveaux de production qui correspondent davantage àla demande dans le secteur de la vente au détail. Toutefois, l’amélioration aété partiellement annulée par l’augmentation des coûts des matières premièreset la diminution des volumes de vente.

Perspectives et conjoncture du marché
Agricole. Grâce à la vigueur soutenue du secteur mondial del’agriculture, les ventes internationales de la division d’équipement agricolede John Deere devraient augmenter d’environ 28 pour cent pour l’exercice 2008.La conversion des devises interviendrait pour 4 pour cent dans ces résultats.

Les conditions agricoles dans le monde entier demeurent très bonnes,bénéficiant notamment des cours relativement élevés pour les produits de baseet d’une forte demande pour les carburants renouvelables. La législation qui arécemment été adoptée en matière d’énergie aux Etats-Unis entraînera uneaugmentation importante de la production de carburants renouvelables jusqu’en2022. Par rapport à la consommation, les stocks mondiaux de grains tels que leblé et le mais devraient demeurer à leurs niveaux les plus bas en 30 ans. Deplus, un grand nombre de nouveaux produits élaborés John Deere mis sur lemarché en 2008 devraient contribuer à la vente d’équipement agricole.

En ce qui a trait au secteur industriel, les ventes de machineriesagricoles aux Etats-Unis et au Canada devraient croître de 15 à 20 pour centpour l’exercice. On prévoit que cette hausse sera attribuable aux ventes detracteurs à grande puissance et de moissonneuses-batteuses, alors que lademande pour les équipements cotonniers devrait être à la baisse. Les ventestotales de machineries agricoles devraient profiter d’une hausse significativedes recettes monétaires agricoles, due principalement à l’augmentation desprix des récoles.

Les ventes industrielles en Europe occidentale devraient augmenter de 3 à5 pour cent pour l’année. On prévoit une hausse encore plus importante enEurope orientale et dans les pays de la CEI (Communauté des Etatsindépendants), dont la Russie, où la demande pour les équipements deproduction agricole est en pleine croissance. Les marchés d’Amérique du Suddevraient quant à eux connaître une période encore plus fructueuse en 2008,comme en témoigne la hausse prévue de 15 pour cent ou plus des ventesindustrielles. Cependant, malgré une forte contribution des prix sur lesproduits de base, la demande pour les machineries agricoles au Brésil pourraitêtre affectée par des incertitudes liées aux programmes de financementgouvernementaux. Les ventes de Deere devraient être aidées par l’accroissementde sa gamme de produits et de sa capacité de production découlant de la miseen service d’une usine de fabrication de tracteurs de classe internationale auBrésil, et par l’augmentation de la demande pour son équipement novateurd’exploitation de canne à sucre.

Commercial et résidentiel. Le chiffre d’affaires de la divisiond’équipement commercial et résidentiel de John Deere devrait croître d’environ8 pour cent pour l’exercice, dont 7 pour cent attribuables aux ventes généréespar LESCO pendant une année complète. Les ventes associées aux nouveauxproduits, tels que la nouvelle gamme de tondeuses à usage résidentiel,devraient plus que compenser la faiblesse du marché associée au ralentissementdu secteur immobilier aux Etats-Unis ainsi qu’à la hausse des coûts desfertilisants et autres fournitures d’entretien des pelouses.

Construction et foresterie. Le marché américain des équipements deconstruction et de foresterie devrait être de nouveau mis à rude épreuve,principalement en raison de la baisse constante des mises en chantier.D’ailleurs, le secteur résidentiel devrait demeurer en 2008 bien en deçà desrésultats obtenus l’an dernier malgré la baisse récente des taux d’intérêt. Lesecteur de la construction non résidentielle devrait pour sa part garder lemême rythme que celui de l’année dernière, un élan relativement prometteur.Bien que le secteur du logement aux Etats-Unis ait un impact négatif sur lesmarchés des équipements de foresterie aux Etats-Unis et au Canada, on prévoitune augmentation des ventes forestières à l’échelle mondiale en 2008 en raisonde la croissance économique dans d’autres régions.

Malgré un contexte plutôt sombre, le chiffre d’affaires de Deere devraitbénéficier des nouveaux produits et de la nouvelle capacité de production enusine de la compagnie, qui correspond davantage à la demande du secteur dedétail. Ainsi, le chiffre d’affaires mondial de l’équipement de constructionet de foresterie de Deere pour 2008 devrait demeurer sensiblement le même quecelui de l’année précédente.

Activité de crédit. Pour l’année 2008, il est prévu que le bénéfice netdes activités de crédit de Deere se situe à environ 365 millions $.L’amélioration attendue, poussée par la croissance du portefeuille de créditet l’augmentation des revenus d’assurance-récolte, devrait être partiellementannulée par la hausse des frais d’intérêt associés au niveau d’endettementplus élevé.

John Deere Capital Corporation
Les renseignements suivants sont communiqués au nom de la filiale decrédit de la compagnie, John Deere Capital Corporation (JDCC), conformémentaux exigences de présentation applicables à l’émission périodique de titresd’emprunt sur le marché public.

Le bénéfice net de JDCC s’est chiffré à 77,2 millions $ pour le premiertrimestre, comparativement à 73,2 millions $ à pareille date l’an dernier.Cette amélioration est due principalement à l’augmentation des revenusd’assurance-récolte, à la croissance du portefeuille de crédit et à la baissedu taux d’imposition réel. Toutefois, la hausse des frais de vente,administratifs et généraux, l’augmentation des frais d’intérêts découlant dela hausse du niveau d’endettement ainsi qu’une provision supérieure des pertesde crédit ont partiellement atténué ces résultats.

Le montant net des comptes clients et des contrats de location financéspar JDCC s’élève à 18,261 milliards $ au 31 janvier 2008, comparativement à17,257 milliards $ il y a un an. Le montant net des comptes clients et descontrats de location gérés, y compris les comptes clients vendus, totalisequant à lui 18,470 milliards $ au 31 janvier 2008, par rapport à 18,050milliards $ à pareille date l’an dernier.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

John Deere
http://www.deere.com/

Commentaires