Deere déclare un bénéfice record de 537 millions $ pour le troisième trimestre

Illinois (États-Unis), 16 août 2007 – Deere & Company a annoncé un bénéfice net mondial de 537,2 millions de dollars, soit 2,37 $ par action, pour le troisième trimestre qui s’est terminé le 31 juillet. L’année dernière,la société avait affiché un bénéfice net de 436,0 millions de dollars, ou1,85 $ l’action, au cours de la même période. Toujours au troisième trimestre,le bénéfice des activités poursuivies a quant à lui atteint 537,2 millions dedollars, soit 2,37 $ par action, comparativement à 435,7 millions de dollarsou 1,85 $ par action à pareille date l’an dernier. Il s’agit du plus importantbénéfice net jamais enregistré pour un troisième trimestre dans l’histoire dela société.

Pour les neuf premiers mois, le bénéfice net se chiffre à 1,400 milliardde dollars, soit 6,12 $ par action, par rapport à 1,416 milliard de dollars ou5,96 $ par action l’année dernière. Le bénéfice net sur neuf mois pour lesactivités poursuivies s’élève également à 1,400 milliard de dollars, ou 6,12 $par action, comparativement à 1,177 milliard de dollars ou 4,95 $ l’action ily a un an.

« Grâce notamment aux conditions favorables qui prévalent dans le secteurmondial agricole, les efforts que déploie Deere en vue de développer sesactivités sont récompensés et produisent d’excellents résultats », a déclaré leprésident et chef de la direction de la société, Robert W. Lane. « Nos nouveauxproduits et services à la fine pointe de la technologie nous aident àaccroître notre présence sur les marchés internationaux. Au même moment, nosefforts visant à resserrer notre gestion des actifs nous permettent de mieuxrépondre aux besoins de notre clientèle et de maintenir nos niveaux de stocksbas, de manière à en maximiser l’efficacité. » A la suite des résultats obtenusau troisième trimestre par Deere, c’est donc dire que les créances clients etles stocks relatifs aux ventes ont chuté pour un 29e trimestre consécutif parrapport aux mêmes périodes des années précédentes.

Le chiffre d’affaires et les produits nets mondiaux ont augmenté de6 pour cent pour atteindre 6,634 milliards de dollars au troisième trimestre,en hausse de 5 pour cent à 17,941 milliards de dollars pour les neuf premiersmois. Quant aux produits nets des activités liées à l’équipement, ils se sontchiffrés à 5,985 milliards de dollars pour le dernier trimestre et à16,066 milliards de dollars pour la période de neuf mois, comparativement à5,677 milliards de dollars et à 15,398 milliards de dollars respectivementl’an dernier.

Résumé des activités
Le chiffre d’affaires net des activités mondiales liées aux équipements afait un bond de 5 pour cent au troisième trimestre et de 4 pour cent sur lesneuf premiers mois. Cela est dû, notamment, aux effets positifs de laconversion des devises et aux modifications du cours de 5 pour cent et de4 pour cent respectivement pour le dernier trimestre et la période de neufmois. Pour leur part, les ventes d’équipement aux Etats-Unis et au Canada ontchuté de 5 pour cent pour le trimestre et, à ce jour, de 4 pour cent pourl’année. Le chiffre d’affaires à l’extérieur des Etats-Unis et du Canada agrimpé de 30 pour cent pour le trimestre et de 25 pour cent pour les neufpremiers mois, en incluant une incidence positive de la conversion des devisesde 6 pour cent et de 7 pour cent respectivement.

Les divisions d’équipement de Deere ont présenté un bénéficed’exploitation de 708 millions de dollars pour le trimestre et de1,807 milliard de dollars pour les neuf premiers mois, comparativement à583 milliard de dollars et à 1,630 milliard de dollars pour les mêmes périodesde l’exercice précédent. Ces hausses sont dues principalement à l’améliorationdes prix réalisés et, pour le dernier trimestre, à l’impact positif de lacroissance des volumes de production de l’équipement agricole. La hausse ducoût des matières premières ainsi que l’augmentation des dépensesadministratives et des frais de vente ont partiellement neutralisé laprogression obtenue au cours des deux périodes.

La politique rigoureuse de Deere en matière de gestion des actifscontinue de produire d’excellents résultats financiers. Les créances clientset les stocks à la fin du trimestre étaient de 6,227 milliards de dollars,soit 30 pour cent des ventes des 12 mois précédents, comparativement à6,264 milliards de dollars ou 32 pour cent des ventes il y a un an.

Les services financiers ont rapporté un bénéfice net de 92,1 millions dedollars pour le trimestre et de 266,8 millions de dollars pour les neufpremiers mois comparativement à 90,8 millions de dollars et à 496,8 millionsde dollars pour les mêmes périodes l’an dernier, lesquelles incluaient lesrésultats des activités abandonnées de la division des soins de santé. Lebénéfice des activités poursuivies a été de l’ordre de 92,1 millions dedollars pour le trimestre et de 266,8 millions de dollars pour la période deneuf mois, en hausse par rapport aux 90,5 et 256,9 millions de dollars obtenusun an auparavant. L’amélioration pour les deux périodes est attribuablesurtout à la croissance du portefeuille de crédit, qui a partiellement étéatténuée par la hausse des provisions pour les pertes de crédit ainsi quel’augmentation des frais de vente et des dépenses administratives lors desneuf premiers mois.

Perspectives de la société
Les ventes d’équipement de la société devraient augmenter d’environ16 pour cent pour le quatrième trimestre et de 7 pour cent pour l’exercice.Les prévisions pour le prochain trimestre tiennent compte d’une hausse de5 pour cent, attribuable aux ventes effectuées par LESCO, Inc., et d’uneaugmentation de 3 pour cent due à l’incidence positive de la conversion desdevises. Le bénéfice net de la société devrait quant à lui se situer autour de1,700 milliard de dollars pour l’exercice. Rappelons que Deere a faitl’acquisition de LESCO, fournisseur de produits antiparasitaires etd’entretien de pelouses, de paysages et de terrains de golf, au cours dutroisième trimestre.

Sommaire de la société
« Les derniers résultats obtenus par Deere témoignent de nos effortsvisant à générer des profits économiques », souligne M. Lane. « Nous avons faitd’énormes progrès à ce chapitre en limitant les dépenses et les actifs tout eneffectuant des investissements sûrs et lucratifs. Ainsi, la société est enbonne position pour pouvoir tirer parti des tendances économiques à long termequi se profilent un peu partout dans le monde, notamment l’abondance et lademande croissante de nourriture, d’alimentation et de biocarburants. Nousdemeurons très optimistes et croyons que cette conjoncture constitue une trèsbelle opportunité à la fois pour notre société, nos investisseurs et lesautres intervenants qui ont à coeur le succès de notre entreprise. »

Rendement de la division d’équipement
Agricole. Le chiffre d’affaires de la division s’est accru de16 pour cent pour le trimestre et de 14 pour cent pour les neuf premiers mois.Cette hausse est imputable à des volumes de production supérieurs, à unrésultat favorisé par les prix réalisés et aux effets positifs de laconversion des devises. Pour sa part, le bénéfice d’exploitation a atteint431 millions de dollars pour le trimestre et 1,055 milliard de dollars pour lapériode de neuf mois, comparativement à 249 millions de dollars et à739 millions de dollars pour les périodes respectives de l’exercice précédent.D’une part, la croissance du bénéfice d’exploitation pour le troisièmetrimestre est attribuée principalement à l’amélioration des prix réalisés et àdes volumes de vente plus importants, laquelle a toutefois été partiellementcompensée par une hausse du prix des matières premières et des frais derecherche et développement. D’autre part, le bénéfice d’exploitation a connuune hausse lors des neuf premiers mois, en raison surtout de l’améliorationdes prix réalisés et de la croissance des volumes de vente. A noter que cetteaugmentation a été légèrement atténuée par la hausse des frais de vente et desdépenses administratives, attribuable en grande partie à la croissance desinitiatives de la société ainsi qu’à la conversion des devises. Le coût desmatières premières et les frais de recherche et développement ont égalementcontribué à diminuer le bénéfice obtenu pour les neuf premiers mois del’exercice.

Commercial et résidentiel. Par rapport à l’an dernier, le chiffred’affaires de la division a fait un bond de 15 pour cent pour le derniertrimestre et de 6 pour cent pour la période de neuf mois. Les activités deLESCO ont contribué pour 11 et 4 pour cent des résultats respectifs. Cettehausse des ventes est attribuable principalement à la croissance du volume deproduction de LESCO et à l’amélioration des prix réalisés. Le bénéficed’exploitation a quant à lui atteint 127 millions de dollars pour le trimestreet 315 millions de dollars pour les neuf premiers mois, comparativement à78 millions de dollars et 225 millions de dollars l’an dernier. Pour les deuxpériodes, la croissance du bénéfice est due notamment à l’amélioration desprix réalisés. L’impact de l’augmentation des volumes de vente, associé engrande partie aux activités de LESCO, a été principalement neutralisé par lahausse des dépenses administratives et des frais de vente attribuables àLESCO.

Construction et foresterie. Le chiffre d’affaires a chuté de 20 pour centau troisième trimestre et de 13 pour cent sur les neuf premiers mois. Lebénéfice d’exploitation, lui, s’est établi à 150 millions de dollars pour ledernier trimestre et à 437 millions de dollars pour la période de neuf mois,par rapport à 256 millions de dollars et 666 millions de dollarsrespectivement il y a un an. Cette diminution, due principalement à une baissedes volumes de vente et de production ainsi qu’à une hausse du coût desmatières premières, a été partiellement compensée par l’amélioration des prixréalisés. Il est à noter que les résultats de l’an dernier tenaient compte desdépenses associées à la fermeture d’une usine d’équipement forestier auCanada.

Perspectives et conjoncture du marché
Agricole. Les conditions agricoles mondiales demeurent favorables,poussées par la croissance de l’essor économique, les cours relativementélevés des produits de base et la forte demande pour les carburantsrenouvelables. L’éthanol, le biodiésel, l’énergie éolienne et les autressources d’énergie renouvelables continuent de recevoir l’appui des politiquesgouvernementales et des mesures législatives partout dans le monde.Conformément aux prévisions antérieures de la société, l’activité de détailaux Etats-Unis et au Canada poursuit sur sa lancée au fur et à mesure quel’année avance. Le chiffre d’affaires de l’activité industrielle pour larégion devrait pour sa part progresser d’environ 5 pour cent cette année,grâce notamment à la hausse des ventes de tracteurs à grande puissance.

Les marchés européens jouissent d’une base agricole solide, bien que lesconditions météorologiques difficiles aient eu un impact non négligeable surla demande d’équipement et de matériel. Le chiffre d’affaires lié au secteurindustriel en Europe occidentale devrait augmenter de 2 pour cent cette année.Les marchés de l’Europe de l’Est et des pays de la CEI (Communauté des Etatsindépendants), dont la Russie, devraient quant à eux enregistrer une haussedes ventes en raison de la demande croissante pour les équipements deproduction agricole. Les conditions qui prévalent en Amérique du Sudcontinuent de s’améliorer, comme en témoigne la hausse prévue d’environ30 pour cent du chiffre d’affaires annuel lié au secteur industriel. Le marchébrésilien est pour sa part soutenu par la hausse des prix sur les produits debase ainsi que par un projet de résolution concernant le financementgouvernemental FINAME en matière d’équipement agricole. Quant au secteurindustriel australien, le chiffre d’affaires devrait diminuer de 20 à25 pour cent en raison de la grande sécheresse qui a frappé le pays plus tôtcette année. En se basant sur ces facteurs et sur la conjoncture du marché, lechiffre d’affaires mondial de l’équipement agricole de la société devraitaugmenter de près de 16 pour cent en 2007, dont 3 pour cent est attribuable àl’incidence positive de la conversion des devises.

Commercial et résidentiel. Le chiffre d’affaires de la divisiond’équipement commercial et résidentiel de John Deere devrait augmenterd’environ 11 pour cent pour l’année, en tenant compte des quelque 350 millionsde dollars de ventes générées par LESCO. Les ventes de la division continuentde profiter du succès des nouvelles gammes de tondeuses à usage résidentielZTR (à rayon de braquage zéro), de véhicules utilitaires, de tracteurscompacts et bien d’autres.

Construction et foresterie. Le marché américain des équipements deconstruction et de foresterie devrait être de nouveau mis à rude épreuve. Bienque les dépenses liées au secteur non résidentiel soient à la hausse, lesecteur de la construction résidentielle connaît quant à lui un ralentissementmajeur aux Etats-Unis. En outre, les ventes du secteur de la locationindépendante devraient accuser un retard considérable par rapport à l’andernier. Notons par ailleurs que le chiffre d’affaires des équipementsforestiers a subi une baisse importante aux Etats-Unis, alors qu’il a augmentéen Europe et dans d’autres pays. Dans ce contexte, le chiffre d’affairesmondial de l’équipement de construction et de foresterie de Deere devraitdécroître de près de 12 pour cent pour l’exercice.

Activité de crédit. Pour l’année 2007, le bénéfice net des activités decrédit de Deere devrait se situer à environ 355 millions de dollars.L’amélioration attendue est poussée par la croissance du portefeuille decrédit, laquelle est partiellement annulée par la hausse des dépensesadministratives et des frais de vente associés aux initiatives de croissancede la division ainsi que par une provision supérieure des pertes de crédit.

John Deere Capital Corporation
Les renseignements suivants sont communiqués au nom de la filiale decrédit de la société, John Deere Capital Corporation (JDCC), conformément auxexigences de présentation applicables à l’émission périodique de titresd’emprunt sur le marché public.

Le bénéfice net de JDCC s’est chiffré à 79,0 millions de dollars pour letrimestre et s’élève jusqu’à présent à 228,4 millions de dollars pourl’exercice, comparativement à des bénéfices nets de 78,8 millions de dollarset 217,4 millions de dollars pour les périodes respectives de l’annéedernière. Les résultats de ces deux périodes ont tiré parti de la croissancedu portefeuille, laquelle a toutefois été partiellement atténuée par uneprovision supérieure des pertes de crédit. Les neuf premiers mois du présentexercice ont également été touchés par l’augmentation des dépensesadministratives et des frais de vente.

Le montant net des comptes clients et des contrats de location financéspar JDCC s’établi à 18,473 milliards de dollars au 31 juillet 2007,comparativement à 17,746 milliards de dollars il y a un an. Le montant net descomptes clients et des contrats de location gérés, y compris les comptesclients vendus, totalise quant à lui 18,986 milliards de dollars au 31 juillet2007, par rapport à 18,813 milliards de dollars à pareille date l’an dernier.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

John Deere
http://www.deere.com/

Commentaires