Dépistez la légionnaire uniponctuée

Photo : MAAARO

Les semis tardifs de ce printemps rendent les céréales plus vulnérables à la légionnaire uniponctuée. Voici quelques consignes, en provenance du Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP).

Surveillez tout particulièrement les champs à risques, dont les champs de céréales ou de maïs semés tardivement ou mal désherbés, particulièrement les endroits où il y a présence de chiendent. Les peuplements denses de céréales et de graminées vivaces, ainsi que les prairies situées à proximité des cours d’eau sont particulièrement vulnérables.

Même si cela n’a été que rarement observé au Québec, les risques de dommages augmentent lors de semis tardifs de maïs ou d’infestations hâtives, puisque la larve de la légionaire peut dévorer non seulement les feuilles, mais aussi les tiges plus tendres, qui sont alors plus faciles à couper pour la légionnaire.

Comment reconnaître les larves :
-Vont du vert terne au brun
-Dotées de bandes latérales bordées de blanc le long du corps
-Bandes diagonales sombres au sommet de chaque fausse-patte abdominale
-Peuvent mesurer jusqu’à 5 cm (2 po) à maturité

Photo : MAAARO

Au Québec, on recommande le dépistage des larves lorsque plus de 100 papillons par piège à phéromone sont capturés sur une période de deux ou trois semaines. Ces captures indiquent que les adultes sont en nombre suffisant pour s’accoupler et pondre des oeufs en assez grande quantité pour causer des infestations avec risque de pertes économiques.

Évaluez les densités de larves de légionnaire tôt le matin ou en soirée, au moment où elles sont les plus actives.

Les larves se nourrissent en commençant par le bas des plants de céréales et de graminées. C’est à cet endroit qu’il faut chercher les premiers indices de leur présence.

Il est très important d’intervenir avant que les larves n’atteignent une longueur de 2 cm, car c’est lors des derniers stades de développement qu’elles causent 80 % des dommages aux cultures.

Les traitements effectués le soir sont plus efficaces, puisque la légionnaire uniponctuée est active au cours de cette période.

Ressources :

Document du RAP sur l’identification de la légionnaire unicpontuée (PDF)

L’avertissement du RAP du 21 juin 2011, avec la liste des insecticides homologués (PDF)

Fiche du ministère de l’Agriculture de l’Ontario (MAAARO)

Photo : MAAARO

Commentaires