Des producteurs d’orge fourragère mieux renseignés

Winnipeg (Manitoba), 9 août 2004 – La CCB annonçait une série de modifications à la façon dont les producteurs vendront leur orge fourragère par l’intermédiaire de la CCB et comment ils en seront payés. Ces modifications vont permettre à la CCB de récupérer davantage d’orge fourragère de l’Ouest canadien dans les conjonctures commerciales les plus favorables.

La CCB va diviser la campagne agricole en deux périodes de mise en commun, au lieu d’un seul compte de mise en commun pour la campagne tout entière. Dès à présent, la CCB se fera livrer en orge fourragère par l’intermédiaire de contrats à livraison garantie (CLG), au lieu des contrats de livraison de série A, B ou C.

« Le conseil d’administration a autorisé ce changement de façon à ce que la CCB puisse mieux finaliser quand les conditions de ventes sont le plus favorables, » expliquait Ken Ritter, président du conseil d’administration à majorité contrôlé par des agriculteurs. « Ce changement devrait aussi permettre à la CCB de mieux renseigner les producteurs par l’intermédiaire des perspectives de rendement (PDR). »

Le premier compte de mise en commun orge fourragère de la nouvelle campagne prend fin le 31 janvier 2005. Le deuxième compte durera du 1er février au 31 juillet 2005; des PDR relatives à ce compte seront communiquées quelques mois avant le renouvellement du compte. Pour protéger les producteurs au compte, la CCB se réserve le droit de limiter le tonnage de livraisons en CLG. Le cas échéant, la CCB procèdera à des achats au comptant pour pouvoir répondre à l’ouverture de tous débouchés émergents.

« Nous sommes dans une dynamique qui nous fera réaliser de meilleurs résultats pour les producteurs d’orge fourragère, » expliquait Adrian Measner, président directeur général de la CCB. « Grâce à deux périodes plus courtes de compte au lieu d’une, nous devenons nettement plus attrayants pour les producteurs et de ce fait mieux en mesure de réaliser des meilleurs prix de ventes sur les marchés internationaux de l’orge fourragère quand ceux-ci sont à portée de main. »

Ces changements, qui s’ajoutent à l’Option de paiement anticipé (100 pour 100) de l’orge fourragère annoncée le mois dernier, interviennent à l’issue de consultations avec des producteurs d’orge de l’Ouest canadien.

« Les producteurs nous ont fait parvenir un message très limpide: si la CCB veut garder un rôle prépondérant dans le secteur de l’orge fourragère de l’Ouest canadien, alors il lui faut faire preuve de plus de souplesse, » faisait remarquer Ken Ritter. « L’annonce que nous faisons aujourd’hui traduit bien cette volonté de la CCB d’évoluer toujours de façon à mieux servir les besoins économiques et financiers des producteurs de grain des Prairies. »

Contrôlée par les agriculteurs de l’Ouest canadien, la CCB est la plus importante agence de commercialisation de blé et d’orge dans le monde. L’un des principaux exportateurs du Canada, la CCB dont le siège est à Winnipeg (Manitoba) vend du grain dans plus de 70 pays à travers le monde et distribue l’intégralité du produit des ventes, moins les frais de mise en marché, aux producteurs de grain des Prairies.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission canadienne du blé
http://www.cwb.ca/

Commentaires