Démarrage et croissance d’entreprises en agroalimentaire : investissement du Fonds de solidarité FTQ

Montréal (Québec), 28 novembre 2007 – Dans le cadre de l’Evénementmarketing 2007, un congrès organisé par le Conseil de la transformationagroalimentaire et des produits de consommation (CTAC), qui a réuni le29 novembre à Montréal, quelque 400 gens d’affaires et professionnels dumilieu, le Fonds de solidarité FTQ lance un appel aux entrepreneurs de cesecteur afin qu’ils tirent leur épingle du jeu, malgré le contexte économiqueactuel.

Le Fonds profite en effet de cette rencontre pour réitérer son offre definancement qui couvre les besoins des entreprises à tous les stades de leurdéveloppement. En outre, le Fonds de même que son réseau de Fonds régionaux de solidarité et de SOLIDE, a à son actif des investissements de 230 millions de dollars dans le secteur agroalimentaire et ça continue.

« Le contexte économique actuel constitue un défi de taille pour plusieursentreprises et le secteur agroalimentaire n’y échappe pas. Malgré tout, lesentrepreneurs doivent avoir une vision à long terme et continuer d’investirpour que leur entreprise demeure compétitive. Grâce à notre capital patient,nos produits adaptés et la présence du Fonds et de son réseau à travers toutle Québec, nous invitons les entrepreneurs à nous rencontrer pour évaluer desopportunités à long terme, » a rappelé Hubert Carrier, directeur desinvestissements – agroalimentaire au Fonds de solidarité FTQ.

Le Fonds a d’ailleurs lancé récemment le Prêt productivité qui offre auxentrepreneurs du capital sans garantie notamment pour renouveler leuréquipement, un investissement essentiel pour accroître leur productivité.Aussi, le Fonds propose le Prêt marque de commerce qui cible particulièrementles entreprises en agroalimentaire où la concurrence est forte. Ce prêt, sansgaranti leur permet d’investir pour maximiser la promotion et publiciser leursproduits. « Peu d’institutions financières osent financer de l’intangible commeune campagne publicitaire, il s’agit d’une solution innovatrice qui répond àun besoin spécifique, notamment dans ce secteur, » a indiqué M. Carrier.

Le capital de risque et de développement représente une solution definancement accessible pour les entreprises qui présentent une bonneperspective d’avenir et qui ont su se tailler une place dans leur créneau.C’est d’ailleurs le cas de plusieurs partenaires du Fonds et de son réseau.

Des exemples qui portent fruit
La SOLIDE de la MRC des Iles-de-la-Madeleine a investi 50 000 $ dans ledémarrage de la société Les cochons tout ronds, qui se spécialise dans latransformation artisanale du porc en charcuterie et saucissons. La trentainede produits fait déjà l’éloge de plusieurs grands chefs et restaurateursquébécois.

Nutrableu, à Normandin au Lac-Saint-Jean, se spécialise dans la culturede bleuets. L’investissement de 25 000 $ de la SOLIDE de la MRC deMaria-Chapdelaine a contribué à l’expansion de ses activités. Aujourd’hui,l’entreprise distribue ses produits à travers l’Amérique du Nord, une bellefierté québécoise.

Situé à Notre-Dame de Lourdes, Fruit d’Or est un chef de file canadien enmatière de transformation de canneberges et de bleuets. Aujourd’hui,l’entreprise exporte ses produits dans 25 pays dont l’Europe, l’Asie,l’Afrique et l’Australie. Avec un investissement de 500 000 $, le Fondsrégional de solidarité Centre-du-Québec a contribué l’agrandissement del’usine, ce qui a permis à Fruit d’or de doubler sa production.

La Boulangerie La Petite Bretonne de Blainville fait partie despartenaires du Fonds régional de solidarité Laurentides qui y a investi1,3 million de dollars pour ses projets d’expansion et de modernisation de seséquipements. En plus du Canada, les croissants et brioches sont distribués auxEtats-Unis et dans les Caraibes.

Le Fonds de solidarité FTQ joue pleinement son rôle d’investisseurpatient. Notamment, il appuyait en 2004 Gordon Brothers et EG Capital pour lerefinancement de Laura Secord avec un investissement de 7 millions de dollars,qui a entre autres, permis de rajeunir l’image de marque de l’entreprise, deréaménager des boutiques et de lancer de nouveaux produits.

Plus récemment, le Fonds participait au démarrage de la marque decommerce Kooll Desserts avec un investissement de 4 millions de dollars dansla société Les Investissements IKE. Aussi, le Fonds jouait un rôle importantdans la transaction de Van Houtte avec un investissement de 75 millions dedollars, qui a notamment permis d’encourager le maintien du siège social auQuébec.

Voilà des exemples qui démontrent combien le Fonds et ses entités sontaccessibles et jouent pleinement leur rôle de partenaires financiers, présentsà toutes les étapes de développement des entreprises en agroalimentaire.

A propos du Fonds de solidarité FTQ et de son réseau
Le Fonds de solidarité FTQ, dont l’actif net atteint plus de7,2 milliards $ au 31 mai 2007, est un fonds d’investissement en capital dedéveloppement qui fait appel, par l’intermédiaire de son REER, à l’épargne desQuébécoises et des Québécois. Ses investissements, dans tous les secteurs del’économie, contribuent à la création et au maintien d’emplois dans lesentreprises et favorisent le développement du Québec. Il compte maintenantprès de 575 000 actionnaires et a participé, seul ou avec d’autres partenairesfinanciers, à la création, au maintien et à la sauvegarde de plus de122 000 emplois.

Par l’intermédiaire de son réseau, le Fonds est présent partout au Québecafin d’appuyer le démarrage et la croissance des entreprises. Les 87 Sociétéslocales d’investissement dans le développement de l’emploi (SOLIDE) répondentainsi aux besoins des petites entreprises par des investissements variantentre 5 000 $ et 100 000 $. Les 16 fonds régionaux de solidarité FTQ offrentaux PME du capital allant de 100 000 $ à 2 millions $. Avec le Prêt croissanceet le Prêt-Equité, les fonds régionaux représentent de véritables levierséconomiques dans les régions. Pour sa part, le Fonds de solidarité FTQ répondaux besoins des entreprises de taille plus importante en investissant plus de2 millions $. Le Fonds investi également dans des fonds spécialisésparticulièrement dans les secteurs de la nouvelle économie comme lestechnologies de l’information et des télécommunications ainsi que des sciencesde la vie. A travers ses investissements, le Fonds est partenaire, directementou par l’intermédiaire de l’un des membres de son réseau, dans1 696 entreprises.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fonds de solidarité FTQ
http://www.fondsftq.com

Commentaires