DuPont Canada affiche des ventes record au deuxième trimestre

Mississauga (Ontario), 25 juillet 2002 – DuPont Canada Inc., une entreprise diversifiée de haute technicité, a annoncé
ses résultats du deuxième trimestre clos le 30 juin 2002.

Examen financier

Les ventes ont atteint un niveau record de 689 millions de dollars au deuxième trimestre, en hausse de 45 millions de dollars ou 7 % par rapport à l’an dernier. Les ventes à l’exportation se sont chiffrées à 317 millions de
dollars, soit 33 millions de dollars ou 12 % de plus qu’au deuxième trimestre

de 2001, alors que les ventes intérieures ont totalisé 372 millions de
dollars, en hausse de 12 millions de dollars ou 3 %.

Les ventes de trois de nos cinq segments – Entreprise du nylon,
Revêtements haute performance et polymères et Polymères et pellicules de
spécialité – se sont accrues au cours du trimestre. Celles du segment
Entreprise du nylon ont atteint 225 millions de dollars, ce qui représente une
augmentation de 27 millions de dollars ou 14 % au regard de 2001. Le segment
Revêtements haute performance et polymères a enregistré un chiffre d’affaires
de 152 millions de dollars, en hausse de 22 millions ou 17 % par rapport à
l’an dernier. Le segment Polymères et pellicules de spécialité a réalisé des
ventes de 106 millions de dollars, soit 1 million de dollars ou 1 % de plus
qu’en 2001. Les ventes du segment Matières de spécialité ont atteint
156 millions de dollars, soit 1 million de dollars ou 1 % de moins que l’an

dernier. Le segment Fibres de spécialité a enregistré un chiffre d’affaires de
54 millions de dollars, ce qui représente une baisse de 2 millions de dollars
ou 4 % comparativement à 2001.

« Ces ventes record du deuxième trimestre constituent une suite rassurante
aux excellents résultats que nous avons obtenus au premier trimestre », déclare
Dave Colcleugh, président du Conseil, président et chef de la direction de
DuPont Canada Inc.

Les marges bénéficiaires variables sur les produits fabriqués en
pourcentage du chiffre d’affaires se sont améliorées de 8 % par rapport au
deuxième trimestre de 2001, atteignant le même niveau qu’au premier trimestre
de 2002.

Au deuxième trimestre, le bénéfice net s’est chiffré à 78,5 millions de
dollars, ou 0,28 $ l’action, comparativement à 72,3 millions de dollars, ou
0,26 $ l’action l’an dernier, ce qui représente une hausse de 9 %. Le bénéfice

dilué par action est passé de 0,25 $ à 0,28 $.

Le taux d’imposition effectif pour le trimestre s’est établi à 33,5 %,
par rapport à 25,5 % en 2001. Le deuxième trimestre de 2001 avait été
favorablement touché par un redressement fiscal ponctuel.

La société fait état des conséquences pro forma de la rémunération à base
d’actions sur le bénéfice par action dans une note afférente à ses états
financiers, conformément aux recommandations de l’Institut canadien des
comptables agréés. Comme le décrit plus en détail la note 1 afférente aux
états financiers ci-jointe, si la rémunération à base d’actions avait été
passée comme une charge dans les états financiers au cours du trimestre, les
conséquences sur le bénéfice par action auraient été négligeables et le
bénéfice par action depuis le début de l’exercice aurait été réduit de un
cent.

Depuis le début de l’exercice, le chiffre d’affaires s’est établi à
1 263 millions de dollars, soit 80 millions de dollars ou 7 % de plus qu’en
2001. Le bénéfice net s’est chiffré à 131,1 millions de dollars, en hausse de
9,8 millions de dollars ou 8 %. Le bénéfice par action en circulation a
augmenté de 0,03 $ pour atteindre 0,47 $, tandis que le bénéfice dilué par
action s’est établi à 0,47 $, contre 0,43 $ en 2001.

« Les efforts que nous avons déployés tout au long de 2001 dans le but de
préparer la société à une amélioration du climat économique portent maintenant
fruit, déclare M. Colcleugh. Pour accroître les avantages que nous pouvons
tirer de cette reprise, nous continuerons de consolider notre portefeuille
d’entreprises, d’intensifier notre présence sur les marchés du monde entier et
d’utiliser notre démarche axée sur les processus pour gérer notre entreprise
de façon à atteindre une efficacité élevée dans l’ensemble de nos chaînes de
valeur. »

Eléments à signaler

Acquisition et intégration de Liqui-Box Corporation

Le 31 mai, la société a conclu la transaction qui lui a permis d’acquérir
la totalité des actions de Liqui-Box Corporation. Les résultats d’exploitation
de la société à compter de la date d’acquisition figureront dans l’état des
résultats de DuPont Canada dès le troisième trimestre de 2002, lorsque ces
renseignements deviendront disponibles.

Annonce à la haute direction

Dave Colcleugh, président du Conseil, président et chef de la direction
de DuPont Canada, a annoncé ses plans de relève. A compter du 1er janvier
2003, M. Colcleugh conservera ses fonctions de président du Conseil
d’administration de DuPont Canada et lèguera celles de président et chef de la
direction à Doug Muzyka, l’actuel président-directeur général de DuPont
Mexique. Les actionnaires de DuPont Canada ont également élu M. Muzyka au
Conseil d’administration lors de l’assemblée annuelle de la société qui a eu
lieu le 3 mai 2002.

Nouvelle entreprise d’analyse automatisée des grains

DuPont Canada a conclu un contrat de licence avec Agriculture et
Agroalimentaire Canada (AAC) dans le but de commercialiser une nouvelle
technologie automatisée d’analyse des grains. Cette technologie a été mise au
point sur une période de sept ans par des scientifiques du Centre de
recherches de Lethbridge d’AAC. Elle permet une analyse rapide et poussée des
caractéristiques physiques du grain, comme la texture, la longueur, la largeur
et la couleur.

Transformation du groupe mondial DuPont

Nous poursuivons notre stratégie de base visant à appuyer et à accroître
la présence du groupe mondial DuPont au Canada, en particulier en ce qui
concerne notre collaboration à la création d’une nouvelle filiale distincte,
DuPont Textiles and Interiors (DTI). Au cours du trimestre, les dirigeants de
DTI ont clarifié davantage l’étendue de la nouvelle entité et la stratégie de
croissance qu’ils entendent suivre. Nous poursuivons nos efforts afin de
déterminer la meilleure façon pour DuPont Canada de s’intégrer à la stratégie
de DTI.

Analyse par la direction de l’état des résultats

Entreprise du nylon

Grâce à l’excellent chiffre d’affaires de l’unité Systèmes de couvre-
sols, les ventes du segment Entreprise du nylon ont atteint 225 millions de
dollars au deuxième trimestre, soit 27 millions de dollars ou 14 % de plus que
l’an dernier. Le bénéfice d’exploitation après impôts s’est chiffré à
34,7 millions de dollars, en hausse de 19,6 millions de dollars ou 129 % au
regard de 2001. Les marges bénéficiaires variables sur les produits fabriqués
se sont améliorées de 15 % par rapport au deuxième trimestre de 2001.

L’unité Systèmes de couvre-sols a réalisé des ventes de 118 millions de
dollars au deuxième trimestre, soit 30 millions de dollars ou 35 % de plus
qu’en 2001. La demande provenant des secteurs de l’automobile et des carpettes
et du secteur résidentiel est demeurée forte. Bien qu’ayant montré quelques
signes d’amélioration, le secteur commercial est encore faible, attendant un
signe plus évident de la durabilité de la reprise économique. Dans l’ensemble,
ce marché devrait être porteur au troisième trimestre.

L’unité Nylon de spécialité à usage industriel a enregistré des ventes de
59 millions de dollars, soit une diminution de 1 million de dollars ou 2 % par
rapport à l’an dernier. Le marché intérieur a progressé, tandis que les
exportations sont demeurées au même niveau qu’en 2001.

La diminution des exportations a entraîné des ventes de 36 millions de
dollars pour l’unité Produits intermédiaires du nylon, soit 4 millions de
dollars ou 9 % de moins qu’au deuxième trimestre de 2001. Bien que la demande
ait été forte dans l’ensemble et que l’usine de Maitland ait continué de
fonctionner à capacité élevée, la production a été modifiée afin de répondre
aux besoins internes en polymères et en fibres de l’usine de Kingston. Les
perspectives de l’unité pour le troisième trimestre sont positives, compte
tenu de l’incidence saisonnière normale.

L’unité Fils de nylon textile a réalisé des ventes de 13 millions de
dollars, ce qui représente une baisse de 1 million de dollars ou 7 % par
rapport à l’exercice précédent. Les marchés des vêtements en Amérique du Nord
sont demeurés faibles et cette tendance devrait se poursuivre au troisième
trimestre.

Revêtement haute performance et polymères

Au deuxième trimestre, les ventes du segment Revêtements haute
performance et polymères ont atteint 152 millions de dollars, ce qui
représente une augmentation de 22 millions de dollars ou 17 % par rapport à
2001. Les unités Polymères techniques et Revêtements haute performance ont
toutes deux grandement contribué à ces résultats. Le bénéfice d’exploitation
après impôts s’est établi à 17,2 millions de dollars, en hausse de
4,1 millions de dollars ou 31 % au regard de l’exercice précédent.

L’unité Polymères techniques a réalisé des ventes de 75 millions de
dollars, en hausse de 13 millions de dollars ou 20 % par rapport à l’an
dernier. L’unité a connu une croissance importante à l’exportation – sous
l’effet d’une augmentation de la demande venant du groupe mondial DuPont –
ainsi qu’une croissance un peu plus modeste du côté des ventes intérieures.
L’unité s’attend à ce que cette forte demande se poursuive au troisième
trimestre.

Les deux composantes de l’unité Revêtements haute performance ont
enregistré des hausses de ventes par rapport à l’exercice précédent. Au total,
l’unité a réalisé un chiffre d’affaires de 66 millions de dollars, soit
9 millions de dollars ou 16 % de plus qu’en 2001.

La composante Constructeurs automobiles a enregistré des ventes de
39 millions de dollars, ce qui représente une hausse de 7 millions de dollars
ou 22 % par rapport à l’an dernier. Le marché (qui comprend les constructeurs
de véhicules et les fournisseurs de pièces), est demeuré très vigoureux et il
n’y a eu pratiquement aucune fermeture d’usine. L’unité envisage les mois à
venir avec optimisme.

La composante Peintures carrosserie a atteint des ventes de 27 millions
de dollars, soit 2 millions de dollars ou 9 % de plus que l’an dernier. Bien
qu’elle doive encore tirer son épingle du jeu sur le marché extrêmement
concurrentiel de la réparation, l’unité a constaté une amélioration continue
dans le secteur des transports (y compris les camions et les véhicules
agricoles).

Les unités Elastomères et Autres polymères ont réalisé des ventes de
11 millions de dollars, lesquelles sont demeurées pratiquement inchangées par
rapport à l’an dernier.

Fibres de spécialité

Au deuxième trimestre, le segment Fibres de spécialité a enregistré des
ventes de 54 millions de dollars, soit 2 millions de dollars ou 4 % de moins
qu’en 2001. Le bénéfice d’exploitation après impôts s’est établi à 4 millions
de dollars, en baisse de 0,4 million de dollars ou 9 % par rapport à l’an
dernier.

L’unité LYCRA(md) a réalisé des ventes de 23 millions de dollars, soit
2 millions de dollars ou 9 % de moins qu’en 2001, en raison principalement de
la baisse des expéditions à l’exportation. La faiblesse du côté vêtements a
également contribué à cette diminution. L’unité ne prévoit pas de changements
significatifs dans un proche avenir.

Grâce aux marchés relativement vigoureux des produits de protection,
l’unité Systèmes de fibres haute technologie a atteint un chiffre d’affaires
de 22 millions de dollars pour le trimestre, en hausse de 1 million de dollars
ou 6 % au regard de l’an dernier. Bien que les ventes de fibres et de fils
Nomex(md) se soient accrues dans l’ensemble, les autres segments de marché ont
connu un ralentissement au cours du trimestre.

Les ventes de 7 millions de dollars de l’unité Non-tissés sont demeurées
sensiblement les mêmes que l’an dernier.

L’unité Dacron(md) a affiché des ventes de 3 millions de dollars, soit
1 million de dollars ou 27 % de moins qu’en 2001.

Matière de spécialité

Les ventes du segment Matières de spécialité ont atteint 156 millions de
dollars, dénotant une baisse de 1 million de dollars ou 1 % par rapport au
deuxième trimestre de 2001. Le bénéfice d’exploitation après impôts de ce
segment s’est élevé à 13,9 millions de dollars, soit 1,4 million de dollars ou
11 % de plus que l’an dernier.

L’unité Produits agricoles a enregistré des ventes de 92 millions de
dollars, en baisse de 7 millions de dollars ou 7 % au regard de l’exercice
précédent. Le temps humide dans certaines régions du Canada et les conditions
de quasi-sécheresse dans d’autres ont tous deux contribué à la diminution des
ventes. L’unité a tiré profit d’une forte demande à l’égard de deux nouveaux
herbicides pour le mais – Battalion(mc) et Accent(md) Total(mc) – ainsi que de
l’enthousiasme suscité par le lancement de son programme VIP FarmCare(md). En
raison des semailles qui ont été retardées par les conditions humides, une
certaine partie des ventes devrait être reportée au troisième trimestre.

Le 1er mai, l’unité Pigments blancs a adopté le nom de Titanium
Technologies afin de mieux refléter ses produits et services. L’unité a
affiché un chiffre d’affaires de 30 millions de dollars, soit 2 millions de
dollars ou 8 % de plus qu’en 2001. L’augmentation des prix et une forte
demande sur les marchés de la construction, des matières plastiques et des
revêtements ont contribué à ce résultat positif. L’unité s’attend à ce que les
ventes continuent d’augmenter au cours des mois à venir.

Les ventes de l’unité Produits fluorés ont atteint 25 millions de
dollars, en hausse de 5 millions de dollars ou 23 % par rapport à l’an
dernier, grâce à la forte croissance des ventes à l’exportation. Présumant que
le temps chaud se poursuivra, l’unité prévoit que les ventes intérieures
augmenteront au cours du troisième trimestre, tandis que le rythme des ventes
à l’exportation ralentira quelque peu.

L’unité Solutions chimiques a affiché des ventes de 8 millions de
dollars, représentant une diminution de 6 % par rapport à 2001. La demande a
été forte à l’égard du produit nettoyant Oxone(md), utilisé dans les piscines
et les bains-tourbillons, mais l’unité a connu une baisse du côté des
aramides.

Polymères et pellicules de spécialité

Le segment Polymères et pellicules de spécialité a réalisé un chiffre
d’affaires de 106 millions de dollars au deuxième trimestre, soit 1 million de
dollars ou 1 % de plus que l’an dernier. Le bénéfice d’exploitation après
impôts de 6,6 millions de dollars a reculé de 0,2 million de dollars ou 3 %
comparativement à 2001.

Les ventes de l’unité Polymères modifiés se sont chiffrées à 39 millions
de dollars, affichant une baisse de 1 million de dollars ou 3 % par rapport à
l’an dernier. La réduction des ventes à l’exportation a contribué à cette
diminution. Les ventes ont été bonnes dans l’ensemble pour tous les produits
et aucun changement n’est prévu au cours du troisième trimestre.

Les technologies d’emballage Enhance, inc. ont enregistré des ventes de
36 millions de dollars, lesquelles ont baissé de 1 million de dollars ou 3 %
par rapport à 2001. L’énorme pression concurrentielle et la capacité
excédentaire ont ralenti le marché des produits Dartek(mc) et SclairFilm(md)
et du polyester de revente au cours du trimestre. Enhance a signé un nouveau
contrat d’ensachage aseptique pour le programme de distribution de lait dans
les écoles en République dominicaine et a conclu un nouveau contrat avec un
fabricant de fromages aux Etats-Unis. Les résultats de l’acquisition de Liqui-
Box Corporation seront annoncés à compter du troisième trimestre.

Les ventes de l’unité Emballages et polymères industriels, de l’ordre de
11 millions de dollars, et celles de l’unité Butacite(md), de 7 millions de
dollars, ont sensiblement égalé celles de l’an dernier.

L’unité iTechnologies a affiché un chiffre d’affaires de 8 millions de
dollars, soit 3 millions de dollars ou 54 % de plus qu’en 2001. Cette
croissance est grandement attribuable à un accord de distribution élargie des
produits de tirage d’épreuves de DuPont, en vigueur depuis le début de
l’année.

Bilan

Notre bilan consolidé demeure solide, l’actif total ayant progressé de
117 millions de dollars ou 5 % au cours du trimestre pour se situer à
2 451 millions de dollars. Cette hausse est en grande partie attribuable à
l’acquisition de l’actif de la société Liqui-Box (192 millions de dollars –
voir la note 3).

Les comptes clients ont connu une hausse de 109 millions de dollars pour
se chiffrer à 565 millions de dollars (dont 23 millions de dollars pour Liqui-
Box) au cours du trimestre, ainsi qu’une hausse de 67 millions de dollars
depuis juin de l’an dernier, par suite d’une augmentation de 12 % des ventes à
l’exportation. Exclusion faite de Liqui-Box, le délai moyen de recouvrement
des comptes clients a augmenté de cinq jours pour s’établir à 66 jours au
cours du trimestre et a progressé de sept jours depuis juin de l’exercice
précédent.

Les stocks ont diminué de 17 millions de dollars pour s’établir à
247 millions de dollars (dont 28 millions de dollars pour Liqui-Box) au cours
du trimestre et, exclusion faite de Liqui-Box, la durée des stocks a été de 46
jours, en baisse de 19 jours depuis mars 2002 et de cinq jours depuis juin
2001. La réduction des stocks au cours du trimestre s’est principalement
effectuée du côté des Produits agricoles, reflétant la tendance saisonnière
normale pour cette unité commerciale.

Flux de trésorerie

Les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation ont atteint
33 millions de dollars au deuxième trimestre, comparativement à 91 millions de
dollars à la même période de l’an dernier. Les données trimestrielles
comprennent le paiement d’une somme de 57 millions de dollars au titre des
obligations découlant de l’acquisition de Liqui-Box.

Les investissements de 439 millions de dollars effectués au cours du
trimestre comprennent une somme de 424 millions de dollars consacrée à
l’acquisition de Liqui-Box.

Perspectives

Compte tenu du ralentissement important survenu en 2001, il a semblé
prudent au début de cette année de prévoir que toute reprise éventuelle se
ferait lentement ou serait marquée de quelques fléchissements occasionnels.
Maintenant, après deux trimestres de solides résultats, nous sommes davantage
confiants et pensons que la reprise continuera en grande partie sur cette
lancée, avec des variations saisonnières normales. L’économie sous-jacente
semble forte et les secteurs de l’habitation et de l’automobile paraissent
généralement en santé.

Un certain nombre de commentateurs et de prévisionnistes font écho à ces
perspectives optimistes pour le reste de l’année. Néanmoins, nous
reconnaissons qu’il peut y avoir une certaine érosion de la confiance en
raison des effets déstabilisants des tensions qui se poursuivent au Moyen-
Orient et des récents scandales qui ont secoué certaines entreprises au
chapitre de la comptabilité.

DuPont Canada Inc. est une entreprise diversifiée de haute technicité qui
compte des clients partout au Canada et dans plus de 40 autres pays. La
société, dont le siège social est situé à Mississauga, offre ses produits et
services sur les marchés mondiaux par l’entremise d’un certain nombre de
filiales au Canada, aux Etats-Unis, au Mexique, en France, au Royaume-Uni et
en Inde. La société emploie 4 000 personnes. Pour obtenir de plus amples
renseignements sur DuPont Canada, veuillez consulter le site Web de la société.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

DuPont Canada – Produits agricoles

http://www.dupont.ca/ag/

Commentaires