DuPont Canada affiche ses résultats du troisième trimestre

Toronto (Ontario), 25 octobre 2001 – DuPont Canada Inc., une entreprise diversifiée de haute technicité, a annoncé
ses résultats du troisième trimestre clos le 30 septembre 2001.

Examen financier

Les ventes ont atteint 526 millions de dollars au troisième trimestre, en hausse de 2 millions de dollars par rapport à l’an dernier. Les ventes à l’exportation se sont chiffrées à 279 millions de dollars, soit 23 millions de dollars ou 9 % de plus qu’au troisième trimestre de 2000, alors que les ventes intérieures ont totalisé 246 millions de dollars, c’est-à-dire 21 millions de dollars ou 8 % de moins que l’an dernier.

Tout comme nos résultats des derniers trimestres, les résultats affichés dans nos cinq segments sont variés, certains connaissant des hausses et d’autres, des baisses. Au troisième trimestre, les ventes du segment Entreprise du nylon ont atteint 200 millions de dollars, soit une augmentation de 11 millions de dollars ou 6 % par rapport à 2000. Le segment Polymères et pellicules de spécialité a réalisé un chiffre d’affaires de 96 millions de dollars, en hausse de 6 millions de dollars ou 7 %. Les ventes du segment Fibres de spécialité ont été stables à 55 millions de dollars, tandis que celles des Matières de spécialité ont diminué de 16 % et que celles des Revêtements haute performance et polymères ont fléchi de 5 %.

« Grâce à son portefeuille d’activités bien équilibré, à sa position concurrentielle sur les marchés intérieurs clés et à de fortes exportations, DuPont Canada a réussi à enregistrer des ventes satisfaisantes au troisième trimestre dans une conjoncture difficile, déclare Dave Colcleugh, président du Conseil, président et chef de la direction de DuPont Canada Inc. Nous subissons encore les effets du ralentissement dans les secteurs de l’automobile, des textiles, de l’électronique et de l’agriculture, ce qui a fait baisser les ventes dans certaines de nos unités commerciales. »

Une diminution du coût de l’énergie et des matières premières a compensé en partie le fléchissement de la demande. Sans atteindre les niveaux de l’an dernier, les marges bénéficiaires variables sur les produits fabriqués en pourcentage du chiffre d’affaires ont été les meilleures que nous ayons connues durant le présent exercice, affichant une progression de 5 % par rapport au premier trimestre de 2001.

Au troisième trimestre, le bénéfice net s’est chiffré à 54,6 millions de dollars, soit 0,20 $ l’action, comparativement à 61,7 millions de dollars, ou 0,22 $ l’action, l’an dernier. Le bénéfice dilué par action est passé de 0,22 $ à 0,20 $.

Depuis le début de l’exercice, le chiffre d’affaires est de 1 709 millions de dollars, soit 40 millions de dollars ou 2 % de moins qu’en 2000. Le bénéfice net se chiffre à 176 millions de dollars, en baisse de 19 millions de dollars ou 10 %. Le bénéfice par action en circulation a fléchi de 0,07 $ pour atteindre 0,63 $, tandis que le bénéfice dilué par action s’est établi à 0,63 $, contre 0,69 $ en 2000.

« Nous revoyons régulièrement la situation avec nos fournisseurs, nos clients et le groupe mondial DuPont afin de maintenir l’efficacité de nos activités en cette période de conflit et d’instabilité, souligne M. Colcleugh. Nous surveillons l’évolution de la conjoncture et les événements de très près et prendrons les mesures nécessaires pour minimiser toute perturbation éventuelle de nos activités. Nous poursuivrons notre programme de réduction des coûts et notre recherche de moyens de positionner DuPont Canada de façon à assurer sa croissance future. »

Examen opérationnel

Deux équipes d’employés de DuPont Canada figuraient parmi les 12 candidatures retenues dans le monde entier pour recevoir le prix de croissance durable du groupe mondial E.I. DuPont en 2001. Ces prix récompensent les employés qui ont contribué de manière appréciable à la réalisation des objectifs de croissance durable de la société. L’une des équipes de DuPont Canada, de l’unité Revêtements haute performance, a été honorée pour son programme exceptionnel de gestion des coûts unitaires en partenariat avec Ford du Canada. La mise en oeuvre de ce programme a permis d’obtenir d’importantes réductions des émissions polluantes. L’autre équipe a reçu son prix pour la conception et l’installation d’un système de confinement servant à empêcher les émissions atmosphériques à notre usine de fabrication de nylon de Kingston. Ce système est une première chez DuPont, et peut-être dans le monde entier, et il constitue un progrès important sur la voie de la gestion et du contrôle des émissions accidentelles. Chaque équipe a reçu une subvention de 5 000 $ US qu’elle pouvait remettre au projet ou à l’organisme d’enseignement, de protection environnementale, de santé ou de sécurité de son choix

Matière de spécialité

Les ventes du segment Matières de spécialité, d’une valeur de 55 millions de dollars, ont été inférieures de 10 millions de dollars ou 16 % à celles de 2000, en raison principalement de difficultés sur les marchés de l’unité Produits agricoles. Le bénéfice d’exploitation après les impôts de ce segment s’est élevé à 2,6 millions de dollars, soit 2,1 millions de dollars de plus que l’an dernier. Le chiffre d’affaires depuis le début de l’exercice, qui totalise 272 millions de dollars, est inférieur de 23 millions de dollars ou 8 % à celui de l’an dernier, alors que le bénéfice d’exploitation après les impôts de 16,8 millions de dollars est supérieur de 3,8 millions de dollars ou 29 % à celui de 2000.

Compte tenu des graves difficultés que connaît l’agriculture canadienne, l’unité Produits agricoles a réalisé des ventes de 0,4 million de dollars au troisième trimestre, en recul de 10 millions de dollars par rapport à 2000. En raison de la baisse des prix des produits de base, le nombre d’hectares de culture du canola a régressé. La demande de produits ciblant cette plante a par conséquent diminué. La sécheresse qui s’est répandue partout au pays a en outre empêché l’épandage de ces produits.

Notre unité Pigments blancs a affiché un chiffre d’affaires de 25 millions de dollars, soit 3 millions de dollars ou 10 % de moins que l’an dernier. Bien que cette unité ait connu un léger ralentissement sur le marché du papier et une concurrence accrue venant de l’étranger, elle a réussi à augmenter la part qu’elle détient sur ses principaux marchés.

Les ventes du troisième trimestre de l’unité Produits fluorés ont atteint 19 millions de dollars, se situant à 2 millions de dollars ou 9 % au-dessus de celles de l’an dernier. Les chauds mois d’été ont contribué à ce résultat, de même que la hausse des ventes à l’exportation de notre réfrigérant SUVA(md)- 123 fabriqué à notre usine de Maitland.

Notre unité Solutions chimiques a enregistré des ventes de 9 millions de dollars, qui sont demeurées pratiquement inchangées par rapport à l’an dernier. La demande s’est maintenue à un niveau élevé dans le secteur du pétrole et du gaz, tandis que les produits vendus sur les marchés des nettoyants et désinfectants ont connu de bons résultats. Les ventes de lubrifiants au secteur de l’automobile se sont améliorées et l’utilisation du revêtement TEFLON(md) pour les revêtements architecturaux a donné des résultats supérieurs aux prévisions.

Brookdale International Systems Inc., filiale de DuPont Canada ayant son siège social à Vancouver, a vu ses ventes progresser nettement au troisième trimestre. Cette société, qui fabrique des appareils respiratoires individuels de protection de pointe, prévoit une augmentation importante de la demande au cours des prochains mois.

Bilan

Notre bilan consolidé demeure solide, l’actif total ayant progressé de 10 millions de dollars au cours du trimestre pour se situer à 2 258 millions de dollars.

Le délai moyen de recouvrement des comptes clients est passé à 62 jours (contre 59 en juin), soit cinq jours de plus qu’en septembre de l’exercice précédent. La baisse de 59 millions de dollars (12 %) des comptes clients depuis juin 2001 est en grande partie attribuable aux recouvrements saisonniers de l’unité Produits agricoles.

La durée des stocks a été de 68 jours (en hausse de 17 jours par rapport à juin), chiffre comparable à celui de septembre 2000. L’augmentation de la durée des stocks et du délai moyen de recouvrement des comptes clients résulte d’une diminution normale des ventes au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent.

Flux de trésorerie

Notre flux de trésorerie a connu une hausse de 72 millions de dollars par rapport aux résultats de juin 2001. Le plus grand changement comparativement à septembre 2000 a été constaté au chapitre du fonds de roulement, qui est détaillé à la note 4 figurant aux états financiers ci-joints et qui tient compte de l’incidence des recouvrements saisonniers.

Perspectives

Les perspectives économiques pour les mois à venir sont plutôt incertaines compte tenu des attaques terroristes qui ont frappé les Etats-Unis le 11 septembre et des combats actuellement en cours. Dans cette conjoncture, la demande des consommateurs risque d’être instable et il sera plus difficile de prévoir ce qui se passera dans les secteurs de l’automobile, des textiles, de l’électronique et de l’agriculture.

Même si les résultats du troisième trimestre font état d’une amélioration par rapport à la même période de l’année dernière, nous ne voyons aucun signe précurseur d’une reprise imminente. Par ailleurs, nos produits destinés au secteur de la sécurité pourraient connaître une certaine croissance à la suite d’une hausse de la demande provenant de divers organismes publics et privés qui souhaitent s’équiper et rehausser leur capacité de protection.

DuPont Canada, qui repose sur une base économique solide, dispose d’un avantage concurrentiel sur ses principaux marchés. Bien que nous ne prévoyions pas être à l’abri des conséquences de la conjoncture actuelle, nous avons confiance en notre capacité de surmonter les obstacles qui se présenteront en ces temps difficiles. Nous mettons l’accent depuis longtemps sur l’excellence opérationnelle et la gestion des coûts, des installations modernes axées sur le marché et des positions dominantes grâce à notre gamme diversifiée d’entreprises. Notre vision à long terme est toujours la même.

Nous continuerons de rechercher de nouvelles possibilités de croissance, de mettre l’accent sur le contrôle des coûts et de mettre au point des produits de qualité supérieure et des capacités de production de pointe qui nous permettront d’agir avec rapidité et vigueur lorsque les marchés s’amélioreront.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

DuPont Canada – Produits agricoles

http://www.dupont.ca/ag/

Commentaires