Dévoilement de la famille agricole de l’année 2004

Québec (Québec), 2 décembre 2004 – Dans le cadre du congrès général annuel de l’Union des producteurs agricoles 2004, la famille de Jean-Louis Charbonneau et d’Alice Cyr, de Sainte-Anne-des-Plaines, a été proclamée Famille agricole de l’année 2004, titre décerné par la Fondation de la famille terrienne. Fait intéressant, et surtout historique, Jean-Louis Charbonneaureprésente la dixième génération consécutive d’agriculteurs installée enNouvelle-France. Il est né sur la terre de ses parents, localisée près duvillage de Sainte-Thérèse, sur la rive nord de Montréal, et cultivée par sesancêtres depuis le début des années 1800.

Développement oblige, la propriété sera expropriée en 1957 pour laconstruction de l’autoroute des Laurentides. C’est ainsi qu’en 1962 lesCharbonneau font l’acquisition d’une autre exploitation près de Sainte-Anne-des-Plaines. Comme récompense de leur dur labeur, les lieux se transformeronten une magnifique ferme laitière et de grandes cultures.

Jean-Louis Charbonneau et Alice Cyr auront une progéniture de huitenfants, six garçons et deux filles. La relève est donc assurée, d’autant plusque trois des fils, Guy, Pierre et Daniel, sont maintenant partenaires del’entreprise avec leur beau-frère, Richard Maheu. Benoît, un quatrième fils, yétait associé jusqu’à l’an dernier.

L’entreprise actuelle, inscrite sous le nom de Ferme Vachalê enr., comptequelque 200 têtes, dont 97 vaches laitières, et 350 hectares de grandescultures. La ferme est aussi dotée d’une forêt aménagée couvrant une vingtained’hectares. Au fil des années, la qualité de sa production lui a valuplusieurs prix d’excellence.

La famille Charbonneau peut servir d’exemple à plusieurs égards,notamment en matière de courage et de ténacité. Quelle entreprise agricole n’apas eu son lot d’épreuves. En effet, après avoir vécu une expropriation, lesCharbonneau devront reconstruire une bonne partie de leur nouvelle ferme raséepar les flammes en 1980.

La famille Charbonneau est aussi très active sur les plans syndical etsocial. A titre indicatif, Richard Maheu est président de la Fédérationrégionale de l’UPA Outaouais-Laurentides et Daniel Charbonneau en est aussiadministrateur. Son frère Guy a également été président de Holstein Canada. Lebénévolat et les tâches civiques font aussi partie de leur quotidien.

La reconnaissance des enfants Charbonneau envers leurs parents estprofonde. « Ils nous ont donné l’essentiel : la santé, le goût du travail et dudépassement ainsi que l’enseignement des valeurs du partage et del’intégrité », d’affirmer avec beaucoup de fierté les membres du « clan »Charbonneau.

Ce prix est remis annuellement à une famille du Québec ayant su préserveret inspirer des valeurs propres à l’agriculture québécoise, de génération engénération, tant des points de vue familial, social, économique queprofessionnel. Sans contredit, la famille Charbonneau était toute désignéepour être honorée.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires