Ligne de temps

Enlist se retrouvera dans moins de soya que prévu

La technologie Enlist, que Dow Chemicals prévoit mettre en marché l’an prochain, se retrouvera dans beaucoup moins de soya que prévu.

Les grands des biotechnologies agricoles ont l’habitude d’acheter des licences à leurs compétiteurs, afin que les traits biotechnologiques de l’un se retrouvent dans les semences des autres.

Ainsi, du maïs DuPont Pioneer peut avoir à la fois les traits de résistance aux herbicides Liberty Link (Bayer) et Roundup Ready 2 (Monsanto).

Il s’avère que les traits Enlist de Dow, qui rendent le soya résistant à la fois au 2,4-D et au glyphosate, ne trouveront pas preneur chez trois des principaux semenciers mondiaux.

Dans une dépêche de l’agence de presse Bloomberg, on apprend que le plus grand fournisseur de semence de soya aux États-Unis, DuPont Pioneer, a mis fin à une entente avec Dow pour inclure la technologie Enlist dans son soya génétiquement modifié.

Dans son combat contre les mauvaises herbes résistantes aux différentes classes d’herbicides, DuPont Pioneer a préféré obtenir de Monsanto une licence pour les traits Roundup Ready Xtend. Ceux-ci confèrent aux variétés de soya la résistance aux dicamba et au glyphosate.

Monsanto, le deuxième plus important fournisseur de semence de soya aux États-Unis, n’ajoutera pas non plus la technologie Enlist à ses variétés.

Un porte-parole de Syngenta a indiqué à Bloomberg qu’elle aussi n’a pas l’intention d’utiliser Enlist dans son soya. Elle évalue plutôt la possibilité d’obtenir une licence pour Xtend, de Monsanto.

à propos de l'auteur

André Dumont's recent articles

Commentaires