Financement agricole Canada fournit 3,4 milliards de dollars à l’agriculture

Regina (Saskatchewan), 8 octobre 2004 – Malgré plusieurs enjeux de taille dans le secteur agricole, les agriculteurs et les agri-entrepreneurs des quatre coins du pays ont continué de trouver des occasions de croître l’an dernier.

Le rapport annuel 2003-2004 de Financement agricole Canada (FAC) révèle que la société d’Etat a fourni 3,4 milliards de dollars de nouveaux fonds au secteur agricole au cours du dernier exercice. L’ensemble du portefeuille de prêts de FAC a augmenté de 14 % au cours de 2003-2004 et atteint 10 milliards de dollars, ce qui marque un onzième exercice consécutif de croissance.

« C’est à nos clients que nous devons notre réussite », affirme John Ryan, président-directeur général de FAC. « Ils ont dû faire face à plusieurs enjeux cette année, notamment la maladie de la vache folle, la hausse du dollar canadien, la grippe aviaire, les conditions météo et le prix des produits de base. Pourtant, ils ont continué à manifester la même passion de l’agriculture et nous ont fait confiance comme partenaire financier. L’agriculture est notre raison d’être. Nous sommes déterminés à aider nos clients et l’industrie à réussir, pendant les bonnes périodes comme pendant les mauvaises. »

Au cours de 2003-2004, FAC a mis en oeuvre sa Stratégie de soutien à la clientèle pour les éleveurs bovins touchés par la crise de la vache folle. En étroite collaboration avec les clients, le personnel de FAC a exploré différentes options afin de les aider à traverser une période difficile.

M. Ryan ajoute qu’à l’exemple des clients, FAC continue de diversifier ses activités afin de répondre aux besoins changeants du secteur agricole.

« Nos activités de base restent le financement agricole et nous offrons une gamme de produits de prêt sur mesure. Nous nous sommes également efforcés de mettre au point, pour nos clients et pour le secteur tout entier, un éventail de services commerciaux à valeur ajoutée, notamment de la formation en gestion, des solutions logicielles et du capital-risque. »

Faits saillants de 2003-2004

  • FAC a lancé le tout nouveau prêt Express, qui offre aux clients un prêt à terme renouvelable, de même qu’un accès rapide à du capital, quand ils en ont besoin.
  • FAC a amélioré son site Internet afin de permettre aux clients de visionner leur prêt en ligne.
  • Investissement FAC a investi 11,7 millions de dollars dans six transactions, ce qui a attiré des investissements de capital-risque de 20,6 millions de dollars de la part d’investisseurs externes.
  • Plus de 2 700 agriculteurs ont participé aux ateliers de perfectionnement professionnel donnés à la grandeur du pays.
  • De nouvelles versions du logiciel AgExpert ont été lancées. Il s’agit de logiciels canadiens de gestion agricole de pointe.
  • Une nouvelle publication portant sur la gestion agricole, le Journal AgriSuccès, a vu le jour aux quatre coins du Canada.
  • Plus de 570 000 $ ont été investis dans des programmes d’alimentation et de sécurité agricole de tout le Canada.

    Par ailleurs, FAC s’est vu décerner un certain nombre de distinctions et prix en 2003-2004. Elle a été nommée l’un des 50 meilleurs employeurs du Canada par la société d’experts-conseils Hewitt Associates et le journal Globe and Mail. En outre, l’Association internationale des professionnels de la communication a remis le prix EXCEL 2004 à John Ryan pour son leadership en communication. Enfin, FAC a été nommée l’une des meilleures sociétés d’Etat, selon la liste établie par le National Post.

    « FAC n’aurait pas connu le succès qu’elle connaît actuellement sans les quelque 1 100 employés qui se dévouent chaque jour dans notre centaine de bureaux répartis aux quatre coins du Canada », précise M. Ryan. « Ils mettent leur passion au service des clients. C’est cette passion, combinée à leurs connaissances et expertise en agriculture, qui fait de FAC une entreprise de haut calibre et un employeur de choix. »

    FAC a enregistré un bénéfice net de 105,1 millions de dollars en 2003-2004. En sa qualité de société d’Etat financièrement autonome, FAC réinvestit ses profits de mettre au point de nouvelles solutions financières et d’affaires au profit de l’agriculture.

    Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

    Financement agricole Canada (FAC)
    http://www.fcc-sca.ca/

    Commentaires