Financement de 4,47 millions de dollars pour la mise en oeuvre de programmes environnementaux en agriculture au Nouveau Brunswick

Fredericton (Nouveau-Brunswick), 9 juin 2005 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada, l’honorable Andy Mitchell, et le ministre de l’Agriculture, des Pêches et de l’Aquaculture du Nouveau-Brunswick, l’honorable David Alward, ont annoncé un financement de 4,47 millions de dollars pour la mise en oeuvre de programmes environnementaux au Nouveau-Brunswick. Ces programmes inciteront les agriculteurs à établir volontairement des plans environnementaux pour leurs exploitations et à adopter de nouvelles technologies et pratiques en vue de réduire l’impact de l’agriculture sur l’environnement.

« Cet ensemble de programmes assurera une meilleure gérance des terres et de l’eau », a déclaré M. Mitchell. « Nous continuerons de collaborer avec la province à la mise en oeuvre de programmes qui aident les producteurs et contribuent au bien-être du secteur de l’agriculture sur les plans économique et environnemental ».

« Les agriculteurs sont d’excellents gérants des terres », a affirmé M. Alward. « Nous sommes déterminés à les aider et à collaborer avec eux afin de protéger les ressources utilisées par le secteur pour les générations à venir ».

La contribution du gouvernement du Canada, qui s’élève à 2,67 millions de dollars, est versée au titre du Programme de planification environnementale à la ferme et du Programme national de gérance agroenvironnementale.

Le Programme de planification environnementale à la ferme encouragera les agriculteurs à effectuer une évaluation des risques que présentent leurs activités agricoles pour l’environnement et à dresser des plans pour gérer les risques qui auront été cernés. Les producteurs participant au programme assisteront à un atelier sur la planification environnementale à la ferme, qui les aidera à réaliser une évaluation des risques liés à l’environnement et à élaborer un plan d’action pour leur exploitation agricole en se servant du guide de la planification environnementale à la ferme du Nouveau-Brunswick.

Des ententes finales ont été conclues en vue de la prestation du Programme de planification environnementale à la ferme. L’Association des producteurs agricoles du Nouveau-Brunswick et la Fédération des agriculteurs et agricultrices francophones du Nouveau-Brunswick se chargeront de donner les ateliers. Le Centre de conservation des sols et de l’eau de l’Est du Canada soumettra chaque plan environnemental de la ferme à un examen technique. Une fois que son plan aura été revu, le producteur pourra faire la demande d’un soutien financier et technique en vue de l’adoption à la ferme de pratiques respectueuses de l’environnement.

Le but visé est que toutes les exploitations de la province disposent d’un plan environnemental d’ici 2008. Jusqu’à présent, 560 exploitations du Nouveau-Brunswick ont terminé le processus de planification environnementale à la ferme.

Le Programme national de gérance agroenvironnementale fournira des fonds, selon une formule de partage des coûts, afin d’aider les producteurs à prendre des mesures pour gérer les risques environnementaux cernés dans leur plan environnemental de la ferme.

La province du Nouveau-Brunswick fournit 1,8 million de dollars pour la mise en oeuvre de quatre programmes environnementaux : Programme des clubs-conseils en agroenvironnement, Portrait agroenvironnemental, Planification de la gestion des éléments nutritifs et Pratiques acceptables.

Le soutien accordé aux clubs-conseils en agroenvironnement aidera à sensibiliser les producteurs aux questions environnementales, à assurer la planification environnementale à la ferme et la planification de la gestion des éléments nutritifs, et facilitera l’adoption de pratiques agricoles durables.

La province fournira une contribution en vue de dresser un portrait des exploitations agricoles de la province. Ce portrait fournira de précieux renseignements sur le niveau de connaissances des agriculteurs et sur l’adoption à la ferme de pratiques bénéfiques dans les domaines de la gérance de l’environnement et de la salubrité des aliments. Ces données permettront aux gouvernements et au secteur de l’agriculture de conjuguer leurs efforts pour définir les questions prioritaires sur le plan environnemental et dans d’autres domaines.

Dans le contexte de la gestion des éléments nutritifs, le Nouveau-Brunswick appuiera la mise au point et l’adoption de plans de gestion des éléments nutritifs, ainsi que l’établissement de stratégies, de normes et de systèmes provinciaux pour le secteur de l’agriculture.

La province appuiera également la définition et l’évaluation de pratiques agricoles acceptables pour faciliter la mise en oeuvre de la Loi sur les pratiques relatives aux opérations agricoles.

Les fonds annoncés aujourd’hui viennent s’ajouter aux 4,8 millions de dollars en financement fédéral-provincial déjà engagés au titre du Cadre stratégique pour l’agriculture dans l’Initiative de gestion de l’environnement agricole au Nouveau-Brunswick. L’objectif de cette initiative est de préserver les ressources naturelles et de réduire au minimum l’impact de l’agriculture sur l’environnement au Nouveau-Brunswick.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires