Fièvre catarrhale ovine en France : nouvelle adaptation des mesures sanitaires

Paris (France), 17 novembre 2006 – La situation sanitaire relative à la fièvre catarrhale ovine (FCO) est stable en France avec 6 foyers. La proximité de la période hivernale, permet de réduire les risques de transmission de la maladie.

L’AFSSA(1) vient de rendre un avis sur le risque de diffusion de la maladie lors de mouvements d’animaux pour abattage hors zones réglementées. Dans son approche, elle classe le territoire en deux parties, selon la durée et l’intensité moyenne des conditions hivernales.

Compte tenu de cet avis et du droit communautaire, Dominique BUSSEREAU, Ministre de l’agriculture et de la pêche, décide d’autoriser plus largement l’abattage d’animaux hors des zones réglementées :

– à compter du 20 novembre 2006, les ruminants originaires de la zone de surveillance pourront, sous certaines conditions, notamment de désinsectisation, être destinés à un abattoir qui ne soit pas situé dans les régions Provence-Alpes-Côte-D’Azur, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Corse ni dans les départements de la façade atlantique (Finistère, Gironde, Landes, Loire-Atlantique, Morbihan, Pyrénées-Atlantiques, Vendée, Charente-Maritime) ;

– les mêmes dérogations s’appliqueront à compter du 1er décembre 2006 aux ruminants originaires de la zone de protection.

Un second avis de l’AFSSA concernant de nouvelles dérogations pour des mouvements d’animaux au sein des zones réglementées est attendu dans les tout prochains jours.

L’adaptation des mesures sanitaires sera poursuivie, selon le droit communautaire, en fonction de l’évolution de la situation.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture et de la pêche de la France
http://www.agriculture.gouv.fr

Commentaires