France : les ris des veaux élevés avec des lactoremplaceurs interdits de vente

Paris (France), 2 avril 2002 – Le thymus (ris) des veaux nourris avec des lactoremplaceurs incorporant des suifs restent interdits à la consommation pour le moment, seuls pouvant être consommés les ris des veaux élevés au lait maternel ou avec de la poudre de lait.

Le 31 mars, un arrêté signé du ministère de l’Agriculture a autorisé à nouveau la consommation de ris de veau, mais provenant exclusivement d’animaux nourris au lait maternel ou avec de la poudre de lait.

Pour les thymus provenant de veaux nourris avec des lactoremplaceurs incorporant des suifs, des contrôles sont en cours d’analyse par l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa). Une décision sera prise ultérieurement à leur égard.

Les veaux dont les thymus sont utilisés pour être consommés comme ris de veau sont « dans leur grande majorité » des animaux qui ont été nourris au lait maternel ou avec de la poudre de lait, a précisé le ministère.

A la suite de l’affaire de la vache folle, la réglementation française a interdit la commercialisation de matériaux à risque au regard de l’ESB, essentiellement la cervelle, la moelle épinière, intestin et rate de bovins. Le thymus avait été ajouté à cette liste en mars 2000, sur recommandation de l’Afssa, car plusieurs indices indiquaient que cet organe présentait également un risque d’infection par l’agent infectieux de l’ESB.

Source : AFP

Commentaires