Inscriptions aux paniers de l’ASC

Montréal (Québec), 9 mars 2009 – Avec l’arrivée du printemps et la crise économique qui sévit, Equiterre invite les citoyens à soutenir un fermier du Québec et ainsi recevoir un panier hebdomadaire de fruits et légumes cultivés dans le respect de l’environnement(1). Avec 390 points de chute et 115 fermes à travers le Québec, le réseau d’Agriculture soutenue par la communauté (ASC) est le plus important du genre au monde. Il permettra, encore cet été, à plus de 32 000 citoyens d’avoir accès à des produits frais, sains et locaux.

Une formule pour faire face à la crise
A toutes les semaines, cinq fermes cessent leurs activités au Québec(2).Pourtant, si chaque consommateur achetait à chaque semaine 20 $supplémentaires de produits du Québec, plus de 100 000 emplois seraient crééschez nous. « L’Agriculture soutenue par la communauté est un commerce directqui permet aux fermes, souvent de petite taille, de bénéficier de 100% dumontant investi par les citoyens, et ainsi, de créer ou de conserver desemplois en agriculture », explique Isabelle Joncas d’Equiterre, qui ajoute queprès des trois quarts des légumes biologiques consommés au Québec sontimportés.

Une carotte qui goûte … une carotte !
« Lorsque les citoyens deviennent partenaires d’une ferme du réseau, ilss’assurent de recevoir des aliments 100% savoureux, locaux et exempts depesticides. En ASC, les produits sont récoltés la journée même ou la veille dela livraison; ils ont donc un goût incomparable car ils sont récoltés àmaturité. On redécouvre ce que goûte véritablement une carotte de jardin ! Ilfaut aussi garder en tête les avantages de manger des aliments sanspesticides. Quand on sait que la quantité de pesticides contenue dans le corpsdes enfants provient à 80%(3) des pesticides présents dans l’alimentation, onse rend compte aisément de l’importance de faire les bons choix »,conclut-elle.

Une formule appréciée du public
Les gens apprécient connaître la provenance des aliments qu’ilsconsomment. « Habitant en ville, le lien direct avec le fermier permet à mafamille de garder un contact avec la réalité de la campagne. Etant de nouveauenceinte, je compte renouveler l’expérience des paniers de l’ASC cet été. Came rassure de connaître la provenance des aliments que moi et mon bébéconsommons. Un corps et une planète en santé, c’est un héritage qui n’a pas deprix », explique Marie-Eve Plamondon partenaire d’une ferme de l’ASC.

Facile d’adhérer à la formule
Le principe de base de l’ASC est que le citoyen s’engage à l’avanceauprès de la ferme en achetant au printemps sa « part » de récolte qui lui seralivrée à l’été et à l’automne. Ainsi, le citoyen et la ferme partagentensemble les risques et les bénéfices de la saison à venir. Différents formatsde paniers sont disponibles fournissant chaque semaine aux partenaires entre 6et 12 variétés de légumes pour une période allant de 12 à 22 semaines. Desviandes d’élevage biologique et autres produits sont aussi disponibles surdemande auprès de certaines fermes du réseau.

Les citoyens qui désirent soutenir un fermier de famille peuvent serendre sur le site d’Equiterre pour avoir plus d’information et pouridentifier la ferme qui livre le plus près de chez eux ou du lieu de travail.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Equiterre
http://www.equiterre.org

Commentaires