Jour de la terre 2006 : les agriculteurs prennent part au « Sommet des arbres »

Montréal (Québec), 10 avril 2006 – « C’est avec enthousiasme que l’Union des producteurs agricoles (UPA) et plusieurs de ses membres participeront à la plantation d’arbres dans le cadre du Jour de la Terre 2006. Les agricultrices et les agriculteurs sont déjà engagés dans cette voie et leur contribution au « Sommet des arbres » est une façon de renforcer leur action concrète et, parallèlement, de sensibiliser la société aux gestes environnementaux qu’ils posent dans leur quotidien. »

C’est ainsi que M. Laurent Pellerin, président de l’UPA, annonçait la décision de son organisation de participer activement aux activités du Jour de la Terre 2006.

Ce sont donc 10 000 arbres que les mondes municipal et agricole planteront dans toutes les régions du Québec. Chaque arbre planté représentera un délégué venu l’automne dernier à Montréal dans le cadre de la Conférence sur les changements climatiques. L’UPA a participé d’ailleurs à cet événement par le biais de la Fédération internationale des producteurs agricoles (FIPA) et a pu exprimer ses préoccupations par rapport aux enjeux liés aux émissions de gaz à effet de serre.

« Les producteurs agricoles ne sont plus à convaincre des avantages de planter des arbres. Dans toutes les régions du Québec, les projets de plantation se multiplient sur une base collective et individuelle. En 2003, on évaluait que près de 4600 kilomètres de haies brise-vent avaient été aménagées au Québec, soit l’équivalent du trajet Montréal-Orlando, aller-retour », d’expliquer M. Pellerin.

Plusieurs raisons justifient la plantation d’arbres en milieu agricole. Pensons à la diminution des émissions de gaz à effet de serre, la réduction de l’érosion éolienne et des poussières, l’amélioration de la biodiversité à la ferme, la réduction des odeurs et du bruit ainsi qu’à l’embellissement des paysages.

« Au nom des agricultrices et des agriculteurs du Québec, je souhaite que la Corporation Saint-Laurent, mandataire du Jour de la Terre au Québec, connaisse un succès bien mérité pour chacune des activités qu’elle mettra de l’avant dans le cadre de cette journée environnementale planétaire. Pour nous, il est clair que c’est le début d’une belle collaboration en vue de mettre en oeuvre d’autres projets communs pour le bien de notre Terre », de conclure le premier dirigeant de l’UPA.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires