La CCSASR devient l’ACSA, le principal organisme national de sécurité agricole au Canada

Saskatoon (Saskatchewan), 2 mai 2002 – L’agriculture canadienne connaît à l’heure actuelle une évolution économique et technologique vertigineuse. C’est pourquoi il importe, aujourd’hui plus que jamais, de chercher à améliorer la santé et la sécurité des Canadiens et des Canadiennes qui travaillent et vivent en milieu agricole. En fait, le succès et la prospérité des exploitations agricoles canadiennes dépendent dans une large mesure de la préservation de la santé, de la sécurité et du mieux-être des producteurs et des familles agricoles.

Afin de mieux refléter l’importance qu’il convient d’accorder à la santé et à la sécurité de tous les travailleurs du milieu agricole, la Coalition canadienne pour la sécurité agricole et la santé rurale (CCSASR) s’appellera dorénavant l’Association canadienne de sécurité agricole (ACSA). Une « agriculture saine et sécuritaire au Canada », telle est sa mission, et c’est pourquoi elle s’est donné pour objectifs clés :

  • de former un réseau national de communication et d’information sur toutes les questions relatives à la santé et à la sécurité en milieu agricole ;

  • de faire ressortir la nécessité de l’établissement de normes et de priorités nationales sur la sécurité agricole et de soutenir leur élaboration ;

  • de créer un environnement propice à la collaboration, à la coordination et à la communication aux niveaux national et provincial ;

  • de formuler à l’intention des gouvernements et des agences gouvernementales aux niveaux national et provincial, des recommandations relatives aux initiatives législatives et aux priorités de financement.
  • La CCSASR a été créée en 1993 par un regroupement d’organismes de toutes les régions du Canada, dont le Centre de médecine agricole de l’Université de la Saskatchewan, la Fédération canadienne de l’agriculture, la Farm Safety Association de l’Ontario, la compagnie New Holland Canada, ainsi que de nombreux autres représentants d’organisations agricoles, du secteur manufacturier, des groupes de recherche et des organismes de prévention des accidents. Ils ont conjugué leurs efforts afin d’étudier la problématique des maladies, des accidents et des décès accidentels qui touchent les agriculteurs, les membres de leurs familles ainsi que les travailleurs et travailleuses agricoles. Cette coalition a permis la mise en place du Programme canadien de sécurité agricole (PCSA) ainsi que l’organisation de conférences annuelles qui connaissent un grand succès.

    La présidente de l’ACSA, Catherine Vanstone, rappelle « qu’il était entendu, dès le départ, que la CCSASR serait une coalition temporaire. Notre nouvelle identité est l’affirmation que nous sommes maintenant une organisation permanente, qui peut compter sur un financement stable et assuré, et qui s’est donné le mandat renouvelé de promouvoir la recherche et les initiatives relatives à la sécurité dans le milieu agricole canadien. » En même temps qu’elle a changé son appellation, l’ACSA s’est donné un nouveau logo et a refait son image de marque, afin d’accroître sa visibilité et d’établir avec clarté le fait qu’elle sera désormais un acteur essentiel dans le secteur de la sécurité agricole au Canada.

    « L’ACSA et ses partenaires se sont fermement engagés à assurer l’avenir de l’agriculture et ils poursuivront leurs efforts en vue de transmettre un message clair à propos de la sécurité agricole dans l’ensemble du pays », déclare Mme Vanstone.

    La gouvernance de l’ACSA est assurée par les 16 membres de son bureau de direction, recrutés dans toutes les régions du Canada. Les statuts prévoient que le bureau doit comprendre au moins deux représentants de chacun des quatre secteurs suivants : organisations agricoles, agences de prestation de services, industrie et recherche. Agriculture et Agroalimentaire Canada accorde l’appui financier nécessaire à l’ACSA pour qu’elle administre le programme PCSA au nom du gouvernement fédéral, et pour qu’elle verse les octrois nécessaires aux initiatives provinciales et nationales du PCSA qui s’inscrivent dans le cadre des priorités établies par le bureau de direction. Le financement supplémentaire provient des conférences qui sont organisées, des partenaires eux-mêmes et de diverses initiatives conjointes avec des partenaires.

    Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

    Association canadienne de sécurité agricole (ACSA)

    http://www.casa-acsa.ca/

    Fédération Canadienne de l’agriculture

    http://www.cfa-fca.ca/

    New Holland

    http://www.newholland.com/na/

    Ontario Farm Safety Association

    http://www.fsai.on.ca/

    Commentaires