La Confédération paysanne veut interdire l’insecticide Regent TS

Paris (France), 26 février 2004 – Plusieurs dizaines d’apiculteurs et de membres de la Confédération paysanne ont occupé la Direction générale de l’alimentation (DGAL) à Paris pour réclamer l’interdiction immédiate de l’insecticide Régent TS.

Le ministère de l’Agriculture a annoncé son intention de porter plainte pour les « dégradations et effractions » commises, selon lui, par les manifestants.

Les manifestants, qui jugent insuffisantes les décisions prises par le ministère de l’Agriculture, réclament « l’arrêt définitif de l’utilisation de l’insecticide Régent TS », a déclaré à Reuters le porte-parole de la Confédération paysanne, José Bové.

Les apiculteurs, « qui ont vu mourir des millions d’abeilles, ont apporté leurs sacs de couchage et sont prêts à rester le temps nécessaire » dans les locaux de la DGAL, a-t-il ajouté.

Le ministre de l’Agriculture Hervé Gaymard a demandé mardi l’interdiction de la commercialisation de six insecticides, dont le régent TS, contenant du Fipronil, une molécule soupçonnée de décimer les abeilles.

Il a toutefois autorisé l’usage des stocks existants et les mises en culture pour ce printemps.

« Cela veut dire que pour l’année 2004, la situation des apiculteurs sera exactement la même que pour l’an passé puisque les champs seront pollués par cet insecticide », a dit José Bové. « M. Gaymard n’a fait qu’un effet d’annonce ».

Parmi les manifestants figurent quelques céréaliers et deux députés Verts, Yves Cochet et Martine Billard.

Le Régent TS est commercialisé depuis mars 2003 par la société BASF Agro.

Source : Reuters

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

BASF
http://www.basf.com/

Confédération paysanne
http://www.confederationpaysanne.fr/

Commentaires