La fin annoncée de El Niño

La fin du phénomène climatique aura des conséquences sur la météo de cet automne

Les services météorologiques de plusieurs pays ont rapporté un affaiblissement du phénomène climatique El Niño qui se caractérise par un réchauffement des eaux de surface dans l’océan Pacifique à la hauteur de l’équateur. Déjà d’intensité moyenne, les chances qu’il demeure jusqu’à l’automne ont été réduite à la baisse, passant de 55-50% à 25%.

Une transition devrait en fait s’amorcer dans le prochain mois vers des conditions jugées neutres, soit sans réchauffement ou refroidissant, ce qui est nommé La Nina.

Articles connexes

Les conditions neutres devraient se poursuivre dans l’hémisphère nord du continent pour l’automne et l’hiver.

El Niño est habituellement associé à des températures plus chaudes, pouvant causer des incendies ou des sécheresse. Des hivers plus doux et des printemps plus modérés se produisent également dans la partie Nord-Est du continent. Il affecte également la saison des ouragans en réduisant leur prévalence, ce qui favorise des automnes doux et secs.

Les analystes anticipent donc pour les prochains mois du temps davantage dans les moyennes alors que plusieurs espéraient un prolongement du temps estival en automne pour récupérer sur le temps perdu ce printemps par les cultures. Le temps froid et humide a en effet causé des retards parfois inédits dans les semis un peu partout, que ce soit au Canada ou aux États-Unis.

Déjà, les pertes sont considérées importantes sur les rendements anticipés pour la récolte de 2019.

 

 

Commentaires