La pollinisation du maïs expliquée

Bien que le potentiel de rendement du plant de maïs ait été en grande partie fixé plus tôt dans la saison — particulièrement la longueur de l’épi et le nombre de rangées de grains —, le succès de la pollinisation aide à déterminer jusqu’à quel point le potentiel de rendement sera exprimé.

Voici la pollinisation du maïs expliquée, tel que rapporté dans un Flash agronomique de Dekalb.

La panicule

La panicule du maïs (croix) est la fleur mâle. La panicule est composée d’un grand nombre d’épillets, lesquels sont situés le long de son axe principal et de ses axes latéraux.

Chaque épillet comporte deux petites fleurs, ou fleurons. Chaque fleuron compte trois anthères, chacune produisant plusieurs milliers de grains de pollen. Ainsi, un plant de maïs peut produire à lui seul plusieurs millions de grains de pollen.

La panicule commence à se développer profondément dans le verticille (cornet), vers le stade V5. Un stress intense, comme un gel survenant au début de la formation de la panicule, risque de limiter la ramification de l’inflorescence et de réduire le nombre de fleurons.

L’épi
À compter du stade V5 environ, une ébauche d’épi apparaît à chaque noeud, jusque vers le 12e ou 14e noeud foliaire. Normalement, seul l’épi le plus haut se développe complètement.

Un épi principal peut produire jusqu’à 1 000 ovules qui, une fois fécondés, sont tous susceptibles de devenir des grains. Généralement, seulement 400 à 600 ovules sont récoltés.

Le nombre de rangées est déterminé peu après l’apparition de l’ébauche de l’épi, mais la longueur de l’épi n’est pas entièrement fixée jusqu’immédiatement avant la sortie de la panicule. Par conséquent, tout stress sévère causé par des conditions environnementales ou un herbicide peut nuire à la formation de l’épi ou réduire la longueur des rangées à compter du stade V5 environ.

Les soies apparaissent et s’allongent à partir de la surface de chaque ovaire sur l’épi. Les soies se développent d’abord à partir des ovaires de la base de l’épi, puis le processus s’étend progressivement vers la pointe de l’épi. Ainsi, les soies de la base sont les premières à sortir sous la spathe, habituellement deux jours environ après le début de la dissémination du pollen.

Lire la suite : pollinisation et fécondation

 

à propos de l'auteur

André Dumont's recent articles

Commentaires