La presse agricole canadienne se réjouit du maintien du financement du Programme d’aide aux publications

Saskatoon (Saskatchewan), 14 décembre 2006 – Les fermiers et les résidents des régions rurales du Canada continueront d’avoir accès à l’information grâce à la détermination du gouvernement fédéral.

Le gouvernement a émis une directive à l’intentionde Postes Canada afin que la société continue d’appuyer le Programme d’aideaux publications (PAP) pour une autre période maximale de deux ans. Ce programme permet aux publications membres de l’Association canadienne des publications agricoles (ACPA) de maintenir des tarifs d’abonnement abordables.

Le PAP est financé conjointement par Patrimoine Canada et Postes Canada.Plus tôt cette année, Postes Canada avait fait part de son intention deretirer sa participation au programme, estimée à 15 millions de dollars parannée, dès mars prochain. Depuis ce temps, l’ACPA fait des représentationsauprès des responsables du programme à Patrimoine Canada pour s’assurer unfinancement stable et à long terme.

« Il n’y a aucune autre façon de distribuer les publications et lesjournaux agricoles dans les régions rurales que la poste, fait valoir KenZacharias, président de l’ACPA. Nous desservons une clientèle rurale qui, pardéfinition, est plus difficile à rejoindre. Voilà pourquoi nous apprécions auplus haut point l’appui financier du gouvernement fédéral. »

Lors d’une rencontre récente avec la ministre de Patrimoine Canada etdéputée de Durham, Beverley J. Oda, des représentants de la presse agricolecanadienne ont souligné toute l’importance du PAP pour leurs publications, quiprocure de l’information spécialisée essentielle aux fermiers et éleveurs àtravers tout le Canada. M. Zacharias tient d’ailleurs à remercier la ministreOda d’avoir alerté le gouvernement et les membres du caucus sur l’importanced’un financement stable du PAP.

« Originaire d’une communauté rurale, la ministre a compris nosinquiétudes et a été manifestement en mesure de convaincre ses collègues qu’ils’agissait d’un enjeu important qui devait être réglé rapidement, souligne M.Zacharias. Nous pouvons maintenant regarder vers l’avant. Nous sommes prêts àaider la ministre Oda à développer de nouvelles façons de supporterl’industrie canadienne de l’édition. »

« C’est une question d’accès à l’information, mais aussi de sauvegarde dela culture et de la vie rurale, ajoute M. Zacharias. Le programme d’aide auxpublications assure aux Canadiens qu’ils auront accès à l’information dont ilsont besoin sans égard à l’endroit où ils demeurent au Canada. »

L’Association canadienne des publications agricoles/Canadian Farm PressAssociation, compte 27 publications qui rejoignent plus de 600 000 fermiers,éleveurs et résidents des régions rurales à travers tout le pays. Ses membrescomptent essentiellement sur Postes Canada pour distribuer les publicationsrépondant aux besoins d’information de ses abonnés.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Postes Canada
http://www.postescanada.ca/

Commentaires