La question du plébiscite sur l’orge est claire et sans équivoque

Ottawa (Ontario), 7 mars 2007 – L’honorable Chuck Strahl, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, a fait une déclaration à la suite d’un débat à la Chambre des communes concernant le plébiscite sur le choix du mode de commercialisation de l’orge que mène actuellement le gouvernement.

« Nous croyons que puisse exister une Commission canadienne du blé (CCB) solide au sein d’un régime de commercialisation mixte. Il devrait être permis aux agriculteurs de vendre leurs produits au meilleur prix possible.

« Le nouveau gouvernement du Canada a dit qu’il consulterait les agriculteurs et les intervenants. Par conséquent, nous avons décidé de tenir un plébiscite comportant une question claire et sans équivoque sur le mode de commercialisation de l’orge.

« Cette question consiste à demander aux producteurs de choisir parmi trois options celle qu’ils préfèrent comme mode de commercialisation de l’orge : le système actuel (le monopole de la CCB); un marché ouvert; un système qui leur permet de recourir à la CCB ou de commercialiser leurs produits eux-mêmes.

« Ces trois options sont claires, simples et pertinentes. Les agriculteurs sont tout à fait capables d’exprimer leur préférence pour l’une ou l’autre option.

« Les producteurs admissibles ont jusqu’au 13 mars pour envoyer leurs bulletins de vote par la poste. J’invite fortement tous les producteurs d’orge admissibles à participer au plébiscite et d’en profiter pour ainsi faire connaître leur opinion à ce sujet.

« Le nouveau gouvernement du Canada est déterminé à aller de l’avant en offrant un régime d’options de commercialisation aux producteurs d’orge de l’Ouest, tout en conservant une Commission canadienne du blé solide comme l’une de ces options. »

Pour obtenir plus de détails sur le plébiscite, veuillez consulter le site Web www.2007voteorge.ca.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission canadienne du blé
http://www.cwb.ca/

Commentaires