La Thaïlande annonce deux nouveaux foyers de grippe aviaire

Bangkok (Thaïlande), 10 juillet 2004 – La Thaïlande a annoncé la découverte de deux nouveaux foyers de grippe aviaire, épizootie qui a fait sa réapparition cette semaine dans le pays, où le virus avait tué huit personnes en début d’année et décimé les élevages de poulets.

Le ministre de l’Agriculture Somsak Thepsuthin a déclaré que 1.200 volailles avaient été détruites dans les provinces du centre-nord de Sukhotai et Uttaradit et que des examens de laboratoires avaient déterminé qu’il s’agissait bien du virus H5N1, potentiellement mortel pour l’homme.

« Les résultats du laboratoire ont été connus hier (vendredi) et ont confirmé qu’il s’agissait de la grippe aviaire à Sukhotai et Uttaradit », a dit le ministre, « c’est un reste de la dernière fois, alors s’il-vous-plaît ne paniquez pas ».

Bangkok a tenté de minimiser la réapparition du virus. Mais au total quatre foyers de grippe aviaire ont été confirmés dans différentes provinces de Thaïlande.

Quelque 200 oiseaux ont été abattus dans la province de Mukdahan (nord-est) près du Laos, et les resultats des tests ne sont pas encore connus.

Le gouvernement avait annoncé plus tôt l’apparition de foyers dans les provinces d’Ayutthaya et de Pathum Thani (centre) et évoqué ses craintes de voir le virus s’étendre.

La Thaïlande avait annoncé fin janvier l’apparition d’une épizootie. Celle-ci avait ensuite gagné une grande partie de son territoire, ce qui avait entraîné l’abattage de 36 millions de volailles.

Huit personnes, essentiellement de jeunes enfants, étaient mortes dans le royaume après avoir été en contact avec de la volaille malade ou des excréments d’oiseaux.

Parmi la dizaine de pays touchés en Asie en début d’année par l’épizootie, seul le Vietnam avait aussi enregistré des décès chez l’homme (16) en raison du virus H5N1.

Ce pays connaît lui aussi une résurgence de la grippe aviaire, de même que la Chine.

« De nouveaux foyers de virus de grippe aviaire H5N1 en Chine, en Thaïlande et au Viet Nam confirment que le virus reste endémique dans la région », a souligné l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans un communiqué vendredi.

Source : AFP

Commentaires