Le grain remonte

Les prix des grains se sont repliés la semaine dernière, alors que des températures plus près des normales et plus fraîches sont revenues aux États-Unis. Cependant, ce recul n’aura pas été trop marqué.

Trop d’incertitudes persistent à savoir si d’autres conditions météorologiques moins bénéfiques prendront forme à nouveau dans les prochaines semaines. C’est sans compter qu’avec la dernière vague de chaleur qui a frappé le Midwest américain, l’idée que des pertes de rendement de deux à trois boisseaux/acre (maïs et soya) puissent avoir été encourues fait son chemin.

Comme chaque boisseau de grain américain est compté pour répondre à la demande prévue l’an prochain, face à ces incertitudes, la disposition des prix à baisser demeure limitée pour l’instant.

Source : www.grainwiz.com

La semaine dernière, les prix des grains ont également dû conjuguer avec le débat entre républicains et démocrates concernant la dette américaine et comment en relever le plafond.

La date butoir pour parvenir à une entente était fixée au 2 août, date à laquelle un défaut de paiement sur la dette devenait incontournable et que la cote de crédit « AAA » des États-Unis risquait d’être déclassée. Devant l’incapacité des parties à s’entendre, le sentiment général des marchés financiers s’est progressivement renfrogné au fil des jours la semaine dernière, exerçant ainsi une pression négative supplémentaire sur les prix des grains.

Une entente in extremis a finalement été conclue dimanche, en fin de journée :

Radio-Canada – Dette américaine : Obama annonce la conclusion d’un accord

Suivant la confirmation de cette entente par le président des États-Unis, Barack Obama, l’ensemble des marchés financiers a pu reprendre son souffle, incluant les prix des grains sur le marché électronique de nuit. Pour livraison immédiate :

Maïs (sept. 11): + 0,025 $US/boisseau à 6,7475 $US/boisseau (253 $CAN/TM)

Soya (sept 11): + 0,14 $US/boisseau à 13,6250 $US/boisseau (476 $CAN/TM)
Blé (sept. 11): + 0,15 $US/boisseau à 6,8750 $US/boisseau (240 $CAN/TM)

Le marché des grains peut donc à nouveau se concentrer sur l’essentiel de ses préoccupations : les conditions météorologiques aux États unis et particulièrement dans le Midwest américain. De ce côté, les différents scénarios abondent.

D’un côté, il est indéniable que des conditions moins chaudes et plus humides ont pris forme depuis la semaine dernière. D’un autre côté, même si les cultures prennent du mieux, les prévisions pour les 10 à 15 prochains jours varient grandement. De plus, certains modèles prédisent une nouvelle vague de chaleur aux États-Unis à partir de la mi-août.

Plus d’information sur www.grainwiz.com

à propos de l'auteur

André Dumont's recent articles

Commentaires