Le Groupe de Cairns appelle à fixer une date pour la fin des subventions agricoles

San José (Costa Rica), 25 février 2004 – Le groupe de Cairns (18 pays exportateurs agricoles) a appelé les États-Unis, l’Union européenne et le Japon à contribuer à la fixation dans les prochains mois d’une date précise pour la suppression de toutes les formes de subventions aux exportations agricoles.

A l’issue de leur 26e réunion ministérielle, qui se tenait de lundi à mercredi à San José (Costa Rica), les ministres du Groupe « ont lancé un appel à l’Europe aux Etats-Unis et au Japon, à qui il revient de montrer leur leadership, à traduire dans les faits leur engagement de mettre en oeuvre scrupuleusement le mandat » de Doha de libéraliser le commerce agricole mondial.

« Il n’est pas nécessaire d’identifier une liste de produits sur lesquels les subventions à l’exportation devraient être éliminées. Ce dont nous avons besoin maintenant, c’est un engagement à négocier une date définitive de suppression des subventions à l’exportation sur tous les produits », indique le communiqué final.

Le Groupe de Cairns a également promulgué une directive où il prévoit de travailler « activement » avec les autres groupes au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), en particulier avec le G20, afin de coordonner leurs actions dans l’achèvement de cet objectif.

Le G20 –groupe des pays en développement hostile aux subventions agricoles formé à l’occasion de la conférence de Cancun (Mexique) en septembre dernier– rassemble le Nigeria, la Tanzanie, le Zimbabwe, l’Afrique du Sud, l’Argentine, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Chine, Cuba, l’Egypte, l’Inde, l’Indonésie, le Mexique, le Paraguay, le Venezuela, les Philippines et le Pakistan.

Le désaccord sur les subventions à l’agriculture a été l’une des principales raisons de l’échec des négociations de l’OMC à Cancun sur la libéralisation du commerce international dans le cadre du cycle de négociations commerciales multilatérales lancé à Doha en 2001.

Source : AFP

Commentaires