Le MAPAQ verse une aide de 23 000 $ à une entreprise d’élevage de brebis laitières

Alma (Québec), 15 octobre 2004 – La ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Mme Françoise Gauthier, est heureuse d’accorder une aide financière de 23 619 $ à l’entreprise Le Fin Berger inc. pour le démarrage d’une entreprise de production de lait de brebis.

Mme Caroline Tremblay, unique actionnaire de l’entreprise, réalise un rêve en achetant une ferme. Elle entend ainsi, avec l’aide de son conjoint, M. Martin Néron, développer son entreprise située à Alma, au Lac-Saint-Jean, au point de posséder dans 3 ans un troupeau de 175 brebis laitières de race East Friesan. Du reste, Mme Tremblay pense au jour où elle construira une fromagerie, qui lui permettra de transformer elle-même le lait de ses brebis en cinq fromages fins. Mme Tremblay a déjà en main les recettes de ces fromages, qu’elle a testées à l’occasion d’un séjour de formation d’une durée de cinq mois à la Bergerie de la Petite Ferme, en France. D’ici là, l’aide financière du MAPAQ couvrira une partie des frais de démarrage de l’entreprise, contribuera au fonds de roulement et servira à améliorer les bâtiments et à acheter de l’équipement.

« Je me réjouis de la création de cette entreprise par un jeune couple dynamique de chez nous qui désire mettre en valeur l’agriculture de la région en transformant les produits de sa ferme. De telles initiatives concourent à donner un second souffle au secteur de la production et à accroître la vitalité de l’industrie agroalimentaire, tout particulièrement au Saguenay-Lac-Saint-Jean », a indiqué la ministre Gauthier.

S’intéressant aux nouvelles tendances et à l’innovation, la ministre rencontrera Mme Béatrice de Raynal, directrice générale, du Club Produits alimentaires intermédiaires (PAI). De concert avec la Délégation générale du Québec à Paris, le Club planifie des rencontres entre des PME françaises et québécoises qui se tiendront pendant le prochain SIAL, à Montréal, en avril 2005.

En effet, à l’heure où la relève préoccupe autant l’industrie agroalimentaire que le MAPAQ, la décision de ces jeunes gens représente un vent de fraîcheur. Mme Tremblay et M. Néron démontrent que les jeunes s’intéressent toujours à l’agriculture et que, lorsqu’on a un rêve, il suffit d’aller de l’avant pour le réaliser. Quant au MAPAQ, son aide financière de 23 000 $ atteste qu’il a à coeur de soutenir les jeunes qui choisissent de s’engager dans le domaine de l’agriculture.

Soulignons que l’aide financière accordée par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation provient du programme « Appui à la diversification et à la transformation en agriculture et en agroalimentaire dans les régions ressources et dans les territoires ciblés 2002-2006 ». L’objectif poursuivi au moyen de ce programme est de soutenir la diversification de l’agriculture et d’appuyer la transformation et la valorisation des produits agricoles.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires