Le Parti libéral reporté au pouvoir

Le Parti libéral reporté au pouvoir

Les élections fédérales auront peu modifié le paysage politique au Canada. Le parti Libéral dirigé par Justin Trudeau a remporté le plus de sièges aux communes, sans pour autant pouvoir en avoir suffisamment pour former un gouvernement majoritaire. Le Parti conservateur forme de nouveau l'opposition officielle, même si le pourcentage de votes est supérieur (34%) à celui du vote libéral (32,2%). Le Bloc québécois termine avec 34 députés et le Nouveau Parti démocratique 25. Le Parti vert ferme la marche avec deux députés élus.

Parmi les députés réélus figure Marie-Claude Bibeau, ministre sortante de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire. Elle a obtenu plus de 35% des voix dans le comté de Compton-Stanstead, sa troisième réélection dans cette région. Marc Garneau, ministre des Transports et ministre des Affaires étrangères, a été réélu, tout comme la ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international, Mary Ng.

Le Parti libéral du Canada avait émis plusieurs promesses durant la campagne électorale, dont 9G$ pour les soins en santé, 13 milliards pour la relance économique et un taux d'imposition de 3% de plus pour les banques. Le réseau des garderies devrait voir le jour ainsi qu'un crédit d'impôt pour favoriser le maintien des aînés sur le marché du travail. Pour pallier le manque de main-d'œuvre, une réforme aurait lieu dans les programmes d’immigration économique afin d’élargir les voies d’accès à la résidence permanente pour les travailleurs étrangers temporaires.

Selon Élections Canada, le taux de participation s'est établi à 58,4%.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires