Les agriculteurs réclament qu’on leur accorde la priorité dans le programme du nouveau gouvernement

Ottawa (Ontario), 28 novembre 2000 – Les dirigeants agricoles demandent aux députées et députés nouvellement élus de remettre l’agriculture au rang des questions hautement prioritaires dans le programme du gouvernement. L’élection fédérale maintenant terminée, les producteurs d’aliments ont hâte de travailler avec les représentants et représentantes du gouvernement pour accorder l’attention requise à leur secteur.

« Au cours de la prochaine période législative, les agriculteurs auront le courage de leurs opinions », a affirmé M. Bob Friesen, président de la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA). « Les associations professionnelles agricoles sont très déçues du manque d’attention accordée à l’agriculture en tant que question nationale pendant la campagne électorale. La FCA signifie donc au nouveau gouvernement que ses membres s’attendent à ce qu’il en fasse plus. En effet, l’agriculture comporte des questions importantes qui touchent la vie de chaque Canadienne et Canadien. »

La Fédération canadienne de l’agriculture et ses organisations membres acceptent de relever le défi de continuer à travailler avec les députées et députés qui sont engagés à l’égard de l’agriculture. La FCA communiquera avec les députées et députés au cours des prochaines semaines pour s’assurer qu’ils disposent de renseignements à jour sur le secteur et qu’ils comprennent les préoccupations immédiates des producteurs. Récemment, par exemple, les agriculteurs dans le secteur des céréales et des oléagineux ont dû faire face au mauvais temps, à des prix du marché en baisse et à des niveaux élevés de subventions étrangères et demandent donc de l’aide de toute urgence.

« La FCA s’affaire en vue de fournir aux agriculteurs les outils dont ils ont besoin pour être concurrentiels dans les marchés mondiaux. En raison des subventions étrangères accordées dans le contexte commercial actuel, les agriculteurs se retrouvent entre l’arbre et l’écorce », a déclaré M. Friesen. « Le gouvernement doit faire preuve de leadership fort en vue de préserver des structures de commercialisation ordonnées et d’injecter les fonds nécessaires dans l’infrastructure rurale et la viabilité agricole. »

Pendant un débat électoral, la FCA était heureuse d’entendre des engagements de la part de chacun des partis pour augmenter l’appui financier à l’agriculture. Les libéraux ont également fait une promesse – augmenter les fonds affectés aux programmes de protection du revenu et aux programmes environnementaux – et la Fédération se réjouit à l’idée de travailler avec le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et avec le nouveau Cabinet vers la concrétisation de cette promesse.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Canadienne de l’agriculture

http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires