Les dirigeants agricoles ont une bonne première réunion avec le nouveau ministre

Toronto (Ontario), 15 février 2006 – Des dirigeants agricoles de la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) ont eu une rencontre face à face pour la première fois avec Chuck Strahl, le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire nouvelle nommé, qui est responsable également de la Commission canadienne du blé. La FCA est satisfaite du déroulement de cette rencontre et de ses premières impressions de M Strahl.

« Le Ministre comprend bien les grands enjeux des agriculteurs et est clairement résolu et engagé à collaborer avec l’industrie pour s’y attaquer », a affirmé Bob Friesen, le président de la FCA, après la réunion.

Durant cette réunion, des membres du Comité exécutif de la FCA ont abordé la question des mesures à court terme visant à aider les agriculteurs à subvenir à leurs besoins immédiats en attendant l’effet de mesures à long terme prises en réponse à la crise du revenu agricole. De récentes statistiques montrent que l’année qui vient de se terminer a été la plus mauvaise dans l’histoire pour les producteurs canadiens du point de vue des recettes, et d’après les prévisions, cette année sera pire encore. Le Ministre a reconnu la gravité de la crise du revenu et le besoin de contrer ses symptômes immédiats dans les plus brefs délais.

Les dirigeants agricoles ont soulevé d’autres questions durant leur rencontre avec le Ministre, notamment les négociations à l’OMC, le besoin de remédier aux lacunes du Programme canadien de stabilisation du revenu agricole (PCSRA) et d’importantes initiatives de biens et de services écologiques comme le programme des Services d’utilisation plus rationnelle des terres (SURT). Ils ont discuté aussi dans une certaine mesure de la Commission canadienne du blé, un point sur lequel la politique de la FCA diffère de celle du nouveau gouvernement conservateur.

« En ce qui concerne des questions comme la Commission canadienne du blé et la réforme du PCSRA, je crois que le Ministre adopte l’approche qui convient », a indiqué M. Friesen. « Il nous semble qu’il n’a pas l’intention d’agir sans réfléchir et d’apporter des changements révolutionnaires contre la volonté des agriculteurs. Ce que je retiens de la réunion c’est qu’il a l’intention d’agir à un rythme raisonnable, tout en discutant et tout en collaborant avec l’industrie. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires