Les ministres Baird et Ritz Célèbrent la Journée internationale de la diversité biologique de 2008

Ottawa (Ontario), 22 mai 2008 – John Baird, le ministre de l’Environnement, et Gerry Ritz, le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, ont marqué la Journée internationale de la diversité biologique de 2008 en soulignant les résultats du Canada en matière de protection de la diversité de la vie et d’utilisation durable des ressources biologiques.

« Le Canada est un pays ayant des richesses naturelles sans pareil, et nous devons préserver ces trésors, a déclaré le ministre Baird. À titre de premier pays industrialisé à ratifier la Convention sur la diversité biologique et étant l’hôte de son Secrétariat, le Canada, par l’entremise du premier ministre Harper et du gouvernement, a établi de vastes régions où sont protégées les terres et les eaux, incluant la plus grande superficie d’eau douce au monde, soit le lac Supérieur. Cette mesure a permis d’accroître la superficie totale des terres protégées de notre pays bien au­delà de l’objectif de 10 % de 2010. »

« Les agriculteurs canadiens sont fiers d’être les intendants des terres canadiennes et le présent gouvernement se joint à eux pour en assurer la protection, de dire le ministre Ritz. Pour ce faire, les agriculteurs peuvent se prévaloir du Programme de planification de ferme environnementale en vertu duquel ils peuvent adopter des pratiques qui réduisent les risques agricoles et ainsi bénéficier des politiques réalistes du présent gouvernement en matière de biocombustibles. La conservation et le développement durable de l’environnement sont bénéfiques pour tous, car l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons et les terres où pousse notre nourriture sont ainsi protégés. »

Le thème de cette année de la Journée internationale de la diversité biologique, « La biodiversité et l’agriculture » est particulièrement pertinent au Canada où le gouvernement fédéral travaille activement avec le secteur agricole pour rehausser la compréhension de la conservation de la biodiversité naturelle des terres agricoles.

Par le passé, le gouvernement a mis en ouvre d’importantes initiatives en matière de biodiversité et de conservation, notamment en :

  • rejoignant 168 autres pays pour adopter la Stratégie mondiale pour la gestion des ressources génétiques des animaux domestiques, un cadre international pour aider à relever les défis de l’avenir en production animale, par exemple le changement environnemental, les menaces des maladies, les exigences alimentaires humaines, les marchés fluctuants ou les besoins sociaux changeants;
  • accroissant de façon importante la réserve de parc national Nahanni;
  • se penchant sur le problème du retrait massif des rives du bras oriental du Grand lac des Esclaves et de la rivière Ramparts et de ses terres humides;
  • versant 30 millions de dollars pour protéger la forêt pluviale du Grand Ours, en Colombie-Britannique;
  • versant 225 millions de dollars à Conservation de la nature Canada pour préserver et conserver jusqu’à un demi million d’acres de terres à travers le pays.

Les Nations Unies ont proclamé le 22 mai comme Journée internationale de la diversité biologique afin d’accroître la compréhension et la sensibilisation des dossiers de la biodiversité.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Environnement Canada
http://www.ec.gc.ca/

Commentaires