Les producteurs de cultures commerciales font un pas de plus vers une mise en marché ordonnée

Longueuil (Québec), 30 mars 2004 – Les producteurs de cultures commerciales ont franchi une étape cruciale de leur réflexion sur la mise en marché en assemblée générale annuelle (AGA) les 24 et 25 mars derniers. De l’avis de M. Denis Couture, président de la Fédération des producteurs de cultures commerciales du Québec (FPCCQ), « les délégués ont pris une orientation très claire quant aux actions qu’ils jugent que la Fédération doit entreprendre relativement à la mise en marché des grains ».Jeudi le 25 mars 2004, les délégués de l’AGA ont étudié huit volets d’une mise en marché ordonnée des grains en plus de se prononcer sur le traitement à faire de chacun de ces volets. La FPCCQ avait d’ailleurs présenté les détails d’une mise en place éventuelle de chacun de ces volets lors des assemblées générales annuelles des syndicats affiliés. Les délégués avaient initié cette démarche de réflexion lors de l’AGA de 2001 pour la poursuivre lors des AGA, autant régionales que provinciales, de 2002 et 2003.

Les huit volets étaient les suivants :

  1. Grille de référence de prix en fonction de la qualité des grains
  2. Établissement d’un prix minimum
  3. Gestion de la paie aux producteurs par la FPCCQ
  4. Babillard des acheteurs pour les ventes à terme
  5. Babillard des producteurs pour les ventes à terme
  6. Ventes de gré à gré
  7. Gestion des surplus par la FPCCQ
  8. Ventes et achats au comptant (encan électronique)

Les délégués ont voté en faveur de la mise en place des volets 1 à 4 alors que leurs votes concernant les volets 5 à 8 étaient à l’effet que la Fédération doit approfondir davantage ces sujets afin que les délégués prennent une position ultérieurement.

« L’unanimité avec laquelle les délégués se sont exprimé est ce que l’on doit retenir d’abord et avant tout » insiste M. Couture. En effet, la mise en place ou l’approfondissement de chacun des volets a été entériné à plus de 80 % à chacun des huit votes. « Cette unanimité est d’autant plus importante que le débat a été éprouvant dans les derniers mois car certains tentaient de semer la confusion et la division, de poursuivre M. Couture. Nous réalisons maintenant que les résultats ont été à la mesure des efforts de la Fédération, laquelle a redoublé d’intensité pour bien informer ses membres ». M. Couture ajoute : « Il faut aussi souligner le travail colossal accompli par les membres du Comité sur la mise en marché de la FPCCQ et ce, dans des délais très courts. »

L’AGA de la FPCCQ a aussi entériné la composition du conseil d’administration en reconduisant 20 des 22 membres déjà en place et en accueillant deux nouveaux membres. Il s’agit de M. Claude Dupont, vice-président du Syndicat des producteurs de cultures commerciales (SPCC) de Saint-Hyacinthe/Estrie, et Dave Gauthier, vice-président du SPCC de l’Est du Québec. De plus, le conseil d’administration a réélu quatre des cinq membres du comité exécutif, soit M. Denis Couture, président, M. Jean-Pierre Dubuc, vice-président, M. William Van Tassel et M. Sylvain Joyal. Le comité exécutif accueille de plus un nouveau membre en la personne de M. Ghislain Beauchemin, président du SPCC de Saint-Hyacinthe/Estrie. M. Beauchemin occupera le poste laissé vacant suite au départ de M. Christian Overbeek. À cet effet, tous les administrateurs de la Fédération désirent exprimer leur plus sincère reconnaissance à M. Overbeek. Ce dernier, en tant qu’élu responsable des principaux dossiers économiques, a su mener ces dossiers avec probité, efficacité et esprit d’équipe. Tous conviennent que les qualités de rassembleur de M. Overbeek ne sont pas étrangères à l’évolution très encourageante du dossier de la mise en marché des grains au Québec. Aussi, les membres du conseil d’administration de la FPCCQ souhaitent que M. Overbeek puisse revenir au sein de l’équipe dans un avenir rapproché. En conclusion, M. Couture déclare que « malgré le contexte économique difficile et une certaine morosité, les producteurs démontrent encore une fois qu’ils demeurent solidaires autour de l’action collective et cette solidarité s’applique maintenant à la mise en marché de nos grains. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération des producteurs de cultures commerciales du Québec
http://www.fpccq.qc.ca/

Commentaires