Listériose : les actions du MAPAQ étaient justifiées

Québec (Québec), 2 juin 2009 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec et député de Frontenac, M. Laurent Lessard, accueille favorablement le rapport sur la gestion gouvernementale de la crise de la listériose. L’analyse du Protecteur du citoyen conclut qu’il était justifié de procéder à l’élimination des fromages et des produits susceptibles d’être entrés en contact avec les fromages ayant fait l’objet de rappels.

Cette crise majeure dans l’industrie de l’alimentation a mis en cause la sécurité et l’innocuité des aliments. La santé de la population est un élément non négociable pour le gouvernement et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ). Il s’agit là du fondement même de la confiance des consommateurs dans le choix de leurs aliments. « Encore aujourd’hui, j’éprouve beaucoup d’empathie pour les victimes de cette crise, notamment les personnes qui ont perdu un être cher », a affirmé le ministre.

Cette situation exceptionnelle a permis au Ministère de réévaluer ses modes d’intervention, ses processus lors de rappels d’aliments ainsi que sa gestion en situation d’urgence. Cette crise, sans précédent dans les annales du Ministère, commandait des décisions et des interventions rapides, qui vont bien au-delà des protocoles et des procédures habituels dans les interventions liées aux toxi-infections alimentaires. « Je suis heureux de voir que les constats que nous avons faits à la suite de l’épisode de listériose vont dans le même sens que le rapport qui a été déposé aujourd’hui. C’est un apprentissage constructif et important pour nous et pour toute l’industrie, tant fromagère qu’alimentaire », a souligné le ministre Lessard.

« Nous convenons que cet épisode n’a pas été facile pour les artisans fromagers et les détaillants. Personne ne souhaite cela à une industrie jeune et en développement. Tout a été mis en oeuvre pour venir en aide à celle-ci, afin qu’elle puisse reprendre son rythme de croisière et redonner confiance aux consommateurs. Le plan de développement et de croissance de 8,4 millions de dollars a pleinement joué son rôle. D’ailleurs, c’est avec plaisir que j’annonce que nous continuerons d’apporter un soutien aux entreprises pour qu’elles puissent se conformer aux nouvelles exigences en matière de contrôles microbiologiques comme le recommande le rapport », a ajouté M. Lessard. Les résultats de ces mesures, mises de l’avant en collaboration avec les principaux partenaires, ont permis à l’industrie de reprendre sa place.

Au regard des 13 recommandations formulées dans le rapport du Protecteur du citoyen, de nombreuses actions ont déjà été réalisées ou sont en cours de réalisation. Ces améliorations sont précisées dans le plan de suivi des recommandations du Protecteur du citoyen, qu’on peut consulter dans le site Internet du MAPAQ.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires