L’Union européenne championne du protectionnisme agricole, selon une étude américaine

Washington (États-Unis), 24 août 2005 – L’Union européenne est la zone la plus protectionniste dans les secteurs de l’agriculture et de l’agro-alimentaire, protégeant 39% de sa production agricole avec des taxes douanières dépassant 100%, selon un rapport du Congressional Budget Office (CBO).

Les Etats-Unis protègent 26% de leur production agricole avec de tels « tarifs douaniers extrêmes » qui empêchent les productions étrangères de concurrencer les produits nationaux, selon cette agence américaine.

« Toutes les taxes douanières ne sont pas équivalentes, tout comme les subventions », a expliqué Douglas Holtz-Eakin, directeur du CBO. « Avec le même argent, les subventions européennes faussent davantage le marché que celles des Etats-Unis. »

Ces résultats sont publiés alors qu’une réunion cruciale de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) doit se tenir à Hong Kong en décembre, la principale pierre d’achoppement étant les subventions agricoles à l’origine, selon les pays en développement, de prix internationaux artificiellement bas qui nuisent aux agricultures les plus pauvres.

Si la plupart des statistiques utilisées datent de 2002, précise le rapport, « les conclusions sont toujours vraies » pour les zones les plus industrialisées du monde.

L’Union européenne a rétorqué que ces chiffres sont faussés car ils se focalisent sur la période qui a précédé les grandes réformes commerciales de 2003. « Je ne suis pas sûre que les statistiques reflètent la réalité actuelle, a affirmé Stella Zervoudaki, porte-parole de l’Union européenne. Les statistiques utilisées ne reconnaissent pas les réformes importantes menées en Europe. »

Source : AP

Commentaires